Sécurité : quel résultat après la réunion avec le Préfet du Rhône

Le vendredi 24 juillet 2020, Pascal Mailhos, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes a réuni six maires du département dont le thème était la sécurité et la tranquillité publique. Face à la montée de l’insécurité, les maires de Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Rillieux-la-Pape, Bron et Vaulx-en-Velin, ont fait part de leurs préoccupations.

Toutes ces villes doivent faire face à une montée de l’incivilité et récemment Mme Picard, maire communiste du Rhône a mis en place un arrêté contre la vente de pétard etc, mais un arrêté qui ne sert qu’à être affiché et qui en pratique n’a aucun effet. 

Est-ce une réunion de plus, ou y aura t-il vraiment un effet sur le terrain. Ce qui est sur, c’est que le Préfet a déclaré mettre en place une collaboration inédite. Et selon le Préfet « On ne gagne qu’ensemble ». La Préfecture du Rhône a publié un communiqué précisant le but de cette réunion :

« Cette réunion a été l’occasion de partager plusieurs constats, certains phénomènes d’ampleur nationale sont pour certains nouveaux, alors que d’autres sont plus ancrés. Ils ne se limitent plus à certains quartiers mais s’étendent à tous les territoires. Tous les participants ont convenu qu’il fallait étoffer la réponse pour répondre au besoin légitime d’amélioration de la tranquillité et de la sécurité de nos concitoyens et obtenir des résultats visibles. A également été évoquée la nécessité, en complément d’une politique de fermeté, de développer les mesures préventives visant à équilibrer la réponse des pouvoirs publics et l’insérer dans un temps long »

A partir de ce jour, les six maires, le Préfet et le procureur de la République se réuniront deux fois par mois pour une mise en commun des moyens. 

 

Quels moyens ? On n’en saura pas plus !!! Hormis que le Préfet va faire remonter au gouvernement la demande classement de certains secteurs en Quartier de Reconquête Républicaine (QRR)

Ce dispositif est déjà mis en place à Vénissieux depuis 2019 avec l’arrivée de 25 policiers. Cela a t-il permis de faire baisser les incivilités, ce n’est pas ce que constate les habitants.

A ce jour, le nouveau adjoint à la sécurité Jean Maurice Gautin (PCF) reste silencieux.

Reste à savoir quelles seront les décisions prisent par Gérald Darmanin, nouveau ministre de l’Intérieur qui a déjà en tout début de sa prise de fonction, de sérieux problèmes de sécurité dans différentes villes de France, mais aussi des soucis judiciaires puisqu’il est visé par une plainte pour viol, et d’accusation(s) de “harcèlement sexuel” et “agression sexuelle”, mais qui a reçu le soutien de deux députés LREM dans une tribune parue dans le journal Le Monde

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.