Stade Laurent Gerin : bagarre et coup de feu

Ce qui devait être un bon moment sportif, s’est finalement conclu en bagarre collective et coup de feu. Ces événement assez graves ont éclaté le samedi 3 novembre 2018 à l’issue d’un match entre le FC Vénissieux et le JSO Givors.

Selon des témoins cités par le quotidien régional Le Progrès, barres de fer, battes de baseball et couteaux ont été utilisés lors de cet affrontement survenu entre les deux camps dans l’enceinte et aux abords du stade. Les forces de l’ordre sont intervenues pour y mettre fin, sans interpellation à ce stade.

Malheureusement, nn coup de feu aurait également été tiré, frôlant le responsable du Vénissieux FC, non impliqué dans la bagarre, l’effleurant au niveau du coeur, mais ne pénétrant pas son corps. Il n’a été que légèrement blessé. La bagarre s’est ensuite déportée sur le parking du stade, avant que la police n’intervienne pour séparer tout le monde et ramener le calme.Ce dernier n’aurait été que légèrement blessé.

Un règlement de compte entre givordins et vénissians, inadmissible, une violence gratuite et qui aurait pu mal se terminer.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Et dire que nous sommes sports pieds poing en particulier nous boxe thaïlandaise avons été traiter de délinquants et que notre sports étaient pratiquer par des délinquants par la mairie.
    Mais le foot non c’est un sport très noble encore une preuve ici sport qui tourne avec des milliers d’euro de subvention alors que nous 0 euro.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.