Un forcené à Max Barel

Un grave évènement s’est déroulé ce jeudi 27 novembre dans le quartier Max Barel. Un locataire, célibataire sous curatelle occupe un logement de type 2  sur la rue Salvador Allende depuis deux ans. Mais, depuis un an de façon cyclique cette personne « pète » les plombs, insultant d’abord tous les passants sous sa fenêtre, même injurieux, et ce jeudi il s’est mis à jeter du matériel, et des meubles de ses fenêtres. Plusieurs locataires ont régulièrement fait des signalements à la sacoviv, (tél, mails) : la réponse de la Sacoviv (on ne peut rien faire, il est sous curatelle). Il y eu plusieurs interventions polices, pompiers, mais à chaque fois les médecins, le laisse ressortir. Les habitants de cette allée n’ont pas cessé d’informer du danger par son attitude pour les autres et pour lui. Mr Millet a précisé lors de l’Assemblée Générale de quartier de Max Bare que Mme Le Maire allait écrire au médecin et éventuellement procéder à un internement, puisque cette personne peut être un danger pour lui et les autres personnes.
Récit de Max Barel : historique
J’ai été interpellé par une habitante, C. Girard de même, et moi étions sur le terrain très vite. C. Girard a interpellé le directeur pour l’informer de l’urgence d’intervenir, car cette habitante essayait de joindre la sacoviv, le responsable M. Nazet sans succès. Sur place, il y avait une dizaine de policiers, de pompiers. L’agresseur avait jeté tout l’encadrement de ses fenêtres avec les vitres, avec un tournevis planté dedans. C’est une allée très passante par des enfants et adultes et heureusement personne n’a été blessée. Cette personne, de sa fenêtre, menaçait de faire exploser l’immeuble! C. Girard a rappelé à la demande de la police, M.Didier Laurent, car il fallait faire une intervention pour couper le gaz, les vannes étant à la cave fermé en bas. Véronique Forestier (élue et habitante sur le secteur) est arrivée avec son conjoint. Enfin, M. Nazet est arrivé suivi de M. Laurent. et de M. Millet Président de la Sacoviv et adjoint au logement. Les habitants ont intepellés les responsables de la Sacoviv sur leur manque de présence. Ils sont excédés par cette situation qui perdure. Les habitants criant (rien de va plus à Max Barel)! (feu de poubelles récurrent en autre). Ensuite une autre équipe de police est arrivée pour pénétrer dans l’appartement afin d’évacuer le forcené. D’après plusieurs personnes présentent sur le lieu, Il semblerait qu’il aurait tenté de se suicidé

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Je pense qu’avant de louer un appartement il me semble qu’il serait plus logique de prendre des renseignements sur les gens, que fait la Mairie ?, je me pose des questions ? il n’ y a pas qu’a Max Barel qu’ il y a des problèmes c ‘est dans tous les quartiers de Vénissieux . Est ce qu’ on pourrai pas faire un recensement de ces gens un peu dérangés ? pour éviter des évènements tragiques . Sachant qu’il existe des établissements spéciaux pour ce genre de situation .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.