Un vénissian sauvagement agressé, son agresseur s’excuse

Bassem Braïki, connu sur les réseaux sociaux et YouTube, a été sauvagement agressé par au moins quatre individus qui l’attendait au pied de son lieu de résidence. A l’origine, le rappeur Saddek devait faire une sorte de concert intimiste à Saint-Priest, mais le concert a dû être annulé par crainte de débordement, qui selon la presse local, le vénissian appelait à venir perturber le concert et probablement suite à une série d’échanges et de menaces via les réseaux sociaux.

L’agression violente a été filmée par un des agresseurs, et a ensuite été diffusée sur les réseaux sociaux et sur le site YouTube, ou l’on peut voir la victime au sol, recevant des coups de pieds et de poings, mais aussi des coups de matraque télescopique. Les agresseurs ont aussi proférés des insultes.

Les pompiers sont intervenus aux alentours de 4h du matin, pour transporter la victime dans un hôpital lyonnais, et se trouverait en urgence relative ce qui signifie que sa vie ne serait pas en danger dans l’immédiat, ce qui laisserait entendre que la victime serait stable et à donc pu être transportable, puis évacuée vers une structure de soins. Le pronostic vital ne serait donc pas engagé. Mais à ce jour peu d’informations ont circulé sur son état de santé.

Sur cette vidéo, où l’on peut voir le rappeur, les mains tachées du sang de Bassem, a donc décidé quelques heures après, de faire une vidéo postée une fois de plus sur un réseau social pour s’excuser et dire avoir conscience des problèmes judiciaires qu’il risque de rencontrer :

« En vrai de vrai, je ne suis pas fier de moi. J’ai cédé comme un imbécile à la violence et à la haine. Parce qu’au bout d’un moment, je ne supportais plus les menaces avec des armes… (…) J’envoie ce message à tous les petits frères qui m’écoutent : sachez que ce que j’ai fait, c’est de la grosse merde. Et regardez bien, je vais payer pour ça ! J’en suis totalement conscient, et ce qui va m’arriver, c’est totalement bien fait pour moi. Donc ne prenez pas ça en exemple, c’est de la merde. Le mieux c’est de discuter, c’est de réussir à s’entendre, c’est de vivre ensemble ».

La scène du passage à tabac ayant été filmée, il est clair qu’une enquête sera semble t-il ouverte par la police afin de déterminer les responsabilités de chacun. Et selon les journaux Libération et Le Parisien, une enquête a été ouverte pour « violences avec arme et en réunion »

Suite à cette sauvage agression, qui a été filmée et postée sur internet, on a pu voir de part et d’autres de nombreuses réactions, au point que M. Dupont Aignant, président du parti Debout la France a relayé la vidéo de l’agression et posté un commentaire sur Twitter :

« Le rappeur Sadek et sa bande ont violemment tabassé le rappeur Bassem, puis publié la vidéo sur les réseaux sociaux… La faiblesse de l’Etat alimente l’ensauvagement dans notre pays ! Si nous ne réagissons pas, voilà un aperçu de la société dans laquelle vivront nos enfants. »

M. Dupont Aignant, n’a semble t-il pas été informé que M. Braiki Bassem n’est pas un rappeur mais qu’il est connu pour ses nombreuses prises de paroles sur Youtube.

Idem pour M. Girard, qui surfe sur la vague sécuritaire de publier un commentaire sur sa page FaceBook : 

« ET CA CONTINUE ! Notre ville fait encore la une des « faits divers ». L’agression qui a eu lieu cette nuit a un retentissement très important. Quelle image pour notre ville ? Il y en a marre de cette violence. Ça suffit ! Je vous présenterai dans quelques jours un programme choc pour remettre la ville en ordre. »

Tout en précisant, que la sortie de son programme sur la sécurité sortira prochainement, comme si les différentes propositions des candidats, auraient pu empêcher cette sauvage agression.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.