Vénisocialiste : concassage, élection …

Dans le numéro 3 du bulletin du parti socialiste vénissian, plusieurs thèmes ont été relatés. Dans ce petit journal de deux pages, le secrétaire de section essaye, parfois sous un ton humoristique, de raconter la vie politique locale. Mais cela suffira t-il pour convaincre les électeurs, que le parti socialiste, peut être le seul opposant à tenter de faire perdre les élections municipales de mars 2020, à la majorité municipale ?

Dans un premier temps, Lotfi Benkhélifa, met en avant l’importance de la page VénissieuxPoubelleLaVille, qui pour des raisons inexpliquées a été fermé pendant plusieurs semaines pour revenir sous le nom Vénissieux Empire et qui fait dire à l’opposant PS « En terme de liberté d’expression, nous ne serons jamais trop nombreux »

Il est évident que seule une forte opposition, et un réveil des vénissians pourraient éventuellement faire perdre les communistes en mars 2020, mais d’ici là, il serait peut-être temps que les non inscrits se présentent à l’hôtel de ville pour pouvoir voter, et ceux qui possèdent déjà une carte électorale de se déplacer pour mettre un bulletin dans l’urne.

Puis l’élu PS s’est penché sur l’annonce de la candidature de Mme Picard (PCF) qui a décidé de se représenter pour tenter de garder le fauteuil de maire, mais a aussi annoncé qu’elle sera tête de liste aux élections métropolitaines. Ben voyons, autant cumulé !!!. M. Benkhélifa ne s’en prend pas directement au maire communiste de Vénissieux, mais à l’endroit ou notre l’élue communiste a officialisé sa candidature : 

« Pour lancer sa campagne, Michèle Picard a choisi l’arrière salle d’un restaurant dont la décoration date des années 70. Mais il n’y avait que le décor qui datait. Outre son septuagénaire mentor, la maire sortante n’était entourée que d’anciens élus, de quoi sans doute donner un coup de jeune à sa campagne. On pouvait notamment admirer sur la photo, Serge Truscello (élu PCF), Marie-Christine Burricand (élue PCF), ou Danièle Gicquel (élue de la majorité). A eux quatre ils cumulent plus d’un siècle de durée de mandat municipal. C’est sans doute ce qu’on appelle le renouveau »

Bon, c’est sur qu’avec l’humour, on peut faire passer des messages, et je pense que c’est le but de cette petite ironie de la part de M. Benkhélifa. Sur un sujet plus sérieux, l’élu socialiste rappelle que M. Vignaud (élu de la majorité) a été condamné à 6 mois de prison avec sursis, pour une altercation en mai 2018. Il est à ce jour, encore en poste en tant qu’adjoint à l’état civil.

L’éventualité d’une installation de concassage sur le plateau des Minguettes fait partie aussi des thèmes évoqués dans ce bulletin, une usine que les habitants ne tiennent pas à voir en bas de chez eux. Pour l’instant aucune décision n’a été prise par la Métropole de Lyon, concernant ce scénario.

Vous n’aurez certainement pas l’occasion d’avoir ce bulletin dans votre boite aux lettres, mais vous pouvez toujours la télécharger en cliquant sur le lien suivant →

L'info c'est le partage !.

1 Rétrolien / Ping

  1. Vénisocialiste : concassage, élection | France Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.