Yvan Bénédetti condamné

Lors de la nomination de Jean-François Carenco, l’ancien préfet de région et préfet du Rhône, Yvan Benedetti ex-président de L’Œuvre française dissoute en 2013, avait publié en 2015 un article sur le site internet de Jeune nation, dans lequel il comparaît Jean-François Carenco à « un agent de l’anti-France » et relevait « sa servile obéissance aux ordres d’Israël ».

Suite à ces propos considérés comme « des injures publiques envers un dépositaire de l’autorité par voie électronique« , il avait été condamné en première instance en mars 2015, à 5 000 euros d’amende et à verser 2 500 euros à la partie civile.

Il avait fait appel de cette condamnation, et l’affaire était à nouveau jugée le 16 février 2016. La cour a rendu son verdict le mardi 05 mars 2016 et la condamnation a été confirmée.

Lors des élections municipales de 2014, Yvan Benedetti s’était présenté sur la liste Vénissieux fait Front. A cette époque La présidente Marine Le Pen avait demandé mardi au préfet de faire invalider la liste car selon elle, « il est clair que la dénomination de cette liste constitue un acte de parasitisme du nom « Front national », parasitisme autant juridique que politique ».

Malgré cela,  la liste Vénissieux fait Front avait été validée les services de la Préfecture, car « les formalités nécessaires ont été remplies conformément aux dispositions du code électoral ».

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.