17 octobre 1961 : massacre d’algériens

Une répression meurtrière a eu lieu le 17 octobre 1961, suite à une manifestation organisée à Paris par la Fédération de France du FLN et qui a réuni 20 000 personnes durement réprimée par par la police française. Suite à une série d’attentats, les autorités avaient instauré début octobre 1961 un couvre-feu pour les Algériens, dans Paris et sa banlieue ce qui n’empêcha pas les algériens à venir en nombre manifester pacifiquement dans les rues parisiennes.

Plus de 10 000 personnes sont arrêtés et selon des sources policières une dizaine à plus de 200 sont tués par balle, à coup de crosse de fusil, et parfois jetés dans la Seine par les forces de police.

Une commémoration a eu lieu à Vénissieux, devant la stèle installé dans le Parc Louis Dupic.

A Paris Anne Hidalgo, a inauguré ce jeudi une stèle en acier commémorative représentant les silhouettes évidées de manifestants, se découpant sur les eaux de la Seine « pour mieux rendre hommage » aux victimes de la répression sanglante de la manifestation d’Algériens le 17 octobre 1961.

Il faut toujours garder en mémoire ses faits historiques et tragiques et à ce titre d’une certaine manière nous publions ce petit rappel historique en mémoire aux personnes décédées, par la dure répression des forces de l’ordre aux ordres du préfet Papon.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.