« 7 420 euros d’aide totale aux financements des projets d’éducation éducative »

Le conseil municipal de la rentrée a eu lieu le 28 septembre ou pas moins de 31 rapports ont été présentés. Autant dire qu’il ne fallait pas être pressé pour partir à moins d’être confortablement installé chez soi et le visionner en direct sur la chaîne YouTube de la ville de Vénissieux.

On remarquera aussi l’absence de 5 conseillers municipaux du groupe nous, Vénissieux, ce qui a permis aux 4 autres de prendre la parole (Maurice iacovella, Yalcin Ayvali, Fatima Hamidouche et Fazia Ouatah présidente du groupe)

La présidente du groupe est intervenue deux fois, mettant en lien les rapports et délibérations du Conseil Métropole, ce qui a agacé, Michèle picard (PCF) qui lui a fait comprendre que ses interventions sont hors sujets, et que revenir sur ce qui se passe dans l’hémicycle du Conseil Métropole, n’a aucun lien avec le conseil municipal.

Fatima Hamidouche, conseillère de l’opposition, est intervenue sur les rapports n°8 et 9 concernant le bilan 2019 pour les Projets d’Action Educative des établissements primaires et secondaires et sur la demande de subvention pour l’année scolaire sur la période 2020-2020 pour le Contrat Éducatif Local. 

Mme Hamidouche se demande si le montant des subventions accordées est à la hauteur de la troisième ville du Rhône. Une somme dérisoire par rapport aux dizaines de milliers d’euros accordées aux artistes et des primes aux associations alors que pour les enfants, les sommes tournent autour de quelques euros :

« Après lecture du rapport 8 et 9 et au vue des subventions accordées, je m’étonne des montants attribués que je trouve dérisoire. Nous venons à l’instant ensemble d’accorder des dizaines de milliers d’euros pour des artistes, des primes des associations ce que j’approuve évidemment, mais lorsqu’il s’agit de nos enfants et de leur apprentissage, alors on parle de 400 euros, 300 euros, même 70 euros par école. Je suis abasourdi. »

Pour Mme Hamidouche, l’éducation doit être une priorité sur Vénissieux, et selon la conseillère municipale, la ville n’attribue que 7 420 euros d’aide totale aux financements des projets d’éducation éducative entre collèges et lycées. Pour répondre à l’intervention de Mme Hamidouche, Mme Picard, n’a pas réagi face à la somme indiquée par la conseillère d’opposition, mais à tout simplement répondu que Planet-Science intervient dans les écoles. 

Alors, la somme de 7 420 euros attribuée aux financements des projets d’éducation éducative est elle suffisante pour les élèves vénissians, la réponse est évidemment Non.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.