Abus sexuel : une vénissiane a décidé de rompre le silence

Sous un pseudonyme, et l’on comprend parfaite son anonymat, une vénissiane a pris l’initiative de parler du calvaire qu’elle a vécu, et qui a commencé dès l’âge de 4 ans et jusqu’à 11ans. Elle a été abusé et violé par son beau-père qu’elle croyait être son père. 

Un article est paru dans le journal Le Progrès en date du 03 février, qui relate les raisons de cette femme d’avoir voulu, sous un pseudonyme, écrire ce qu’elle a vécu, non pas pour faire pitié mais, le fait de parler sur un réseau social, lui a permis  de sentir moins seule, d’être écouté, car malgré tout ce qu’elle a du supporter, cette femme âgée d’une trentaine d’année n’a pas pu suivre une psychothérapie.

On ne peut pas imaginer ce qu’elle a enduré pendant plusieurs années, l’abus sexuel, les violences physiques qui l’ont conduit à une dépression et à un stress permanent et qui a eu des effets sur sa vie personnelle.

On espère que cette parole libérée lui permettra de se reconstruire, de vivre une vie épanouie, sur le plan personnel et professionnelle, car lorsque l’on traverse ses terribles étapes, on est je suppose marqué à jamais.

Voici l’intégralité de cet émouvant texte : 

« MESDAMES VOTRE CORPS VOUS APPARTIENT : Voilà je me lance, quelques personnes ici sont de ma famille , d’autres sont mes amis …et d’autres que je connais bcp moins, j’espère que mes frères et soeurs ne m’en voudront pas …c’est un lourd secret familial, voilà pourquoi je ne les nommerai pas. Mais ce secret à détruit mon enfance et aujourd’hui ma vie de femme . Milieu des années 2000 je me fais battre quotidiennement par mon ex mari ( qui est le père de mon enfant ) et pendant 4ans je subit ce calvaire sans rien dire …en fait c’était pas si grave, avec ce que j’avais subit pendant ma petite enfance …mon mari qui me frappe c’est du gâteau… Après tout de mes 4 a 11ans mon père ( mon beau père qui m’a reconnu à la naissance ) me violait oui c’est bien le terme…de mes 4 a 11ans j,’ai découvert la sexualité avec l’homme que j’aimais le plus au monde, la personne en qui j’avais le plus confiance…j’étais si fière qu’il me fasses « l’amour  » je me sentais privilégiée car il me disait qu’il m’aimait plus que mes frères er soeurs . Évidemment inutile de dire que nous avons déménager plusieurs fois entre temps, de caravane de maisons en appartements Et en jouant avec mes voisins à cache cache avec mes frères et soeurs, maman ne voulait pas qu’on reste qu’entre petits , donc on faisait des binômes avec les « grands  » du quartier, j’en avais 6 et mon voisin entre 12 et 15ans , et lui a senti cette « maturité sexuelle  » , il l’a détecté si rapidement qu’il voulait régulièrement être en binôme avec moi , encore une fois je me sentais tellement privilégié que mon voisin « m’aime » aussi. Jusqu au jour où mon grand frère ( le fils de mon beau-père ) découvre que son papa me fais régulièrement l’amour, par jalousie commence à me maltraiter verbalement…il ne comprenait pas que son papa « m’aime  » plus que lui..A l’adolescence il a voulu commencer ses expériences sexuelles avec moi , juste 2 fois…. Mon corps ne m’appartenais absolument plus du tout , il appartenait au voisin , il a appartenu à mon « grand frere » et surtout à mon beau père. A 19ans je rencontre un garçon très beau, un peu plus âgée que moi , il tombe amoureux de moi, je tombe pas amoureuse ( car oui en fait l’amour c’est quoi ???) De semaine en semaine on se découvre, et arrive le jour J , oui je suis vierge, je voulais m’en convaincre , car je ne l’ai pas choisit , mais je ne peux pas lui en parler… Ben non en fait je ne suis pas vierge , donc a ses yeux je ne suis qu’une pute ….mais c’est pas grave de toute façon depuis mes 4ans je suis une pute …. A 20ans je rencontre un autre garçon en.soiree , il me dit qu’il m’aime ( c’est quoi aimer ? ) on.se voit régulièrement, passons de bons moments, mais au bout d’un moment je ne deviens qu’une pute à ses yeux. Ensuite vient mon.ex mari…mon.fils le divorce de ma mère avec mon « père  » , j’ai 26ans , Je révèle à ma mère tout ce que j’ai subit, en appelant « mon pere » devant elle , il avout et dit etre pret a affronter la justice . La famille se déchire , en plus d’être une pute et bien je suis une menteuse… Mon petit frère veut que je porte plainte, mon grand frère soutient son pere…et quand j’essaie de contacter mon voisin et bien il me bloque . Évidemment ce sera classé sans suite car aucune preuve …. Aujourd’hui j’ai 35 ans , maman d’un garcon de 11ans , j’ai un grand manque de confiance en moi et n’ai toujours pas refais ma vie , je ne sais pas ce que c’est d’aimer et d’être aimée , je suis fragile dans un corps imposant ( trouble alimentaire oblige) Mon corps ne m’appartient plus du tout… J’ai 35ans et je suis Toujours une pute »

Les femmes doivent prendre la parole et dénoncer les violences physiques et les abus sexuel, plusieurs mouvements sociaux ont été créés et notamment, le mouvement #MeToo qui encourage la prise de parole des femmes, afin de faire savoir que le viol et les agressions sexuelles sont plus courants que ce qui est souvent supposé, et afin de permettre aux victimes de s’exprimer sur le sujet. Il a débuté en 2007 et perdure depuis lors. Bien que le mouvement #MeToo soit universel, il existe des variantes locales du hashtag, selon les langues et la culture.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Un douloureux et courageux témoignage
    la colère augmente au fur et à mesure que nous prenons connaissance du récit de cette femme, qui malgré son calcaire à su trouver la force nécessaire pour dénoncer ses boureaux et je l’espère insiter d’autres victimes à sortir de leur mutisme.
    Je lui souhaite de trouver la paix intérieure!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.