Amiante : Picard monte au créneau

Danger amianteAprès l’enquête de Lyon Capitale sur la présence d’amiante dégradé, Mme Picard devait être dans l’obligation de répondre face aux interrogations soulevées par Mr Benkhélifa (PS) et Mr Girard (divers droite). Mr Benkhélifa demande « « un diagnostic précis des écoles, un calendrier de travaux et une communication plus transparente en direction des parents. Il en va de la santé de nos enfants », et Mr Girard va jusqu’à proposer au prochain conseil municipal « La création d’une Mission d’Information et d’évaluation comme le règlement intérieur du Conseil Municipal de Vénissieux en prévoit la possibilité en son article 35 (art. L2121-22-1 du CGCT) ». Il faut rappeler que dans la ville, plusieurs écoles sont touchées par cette pollution hautement cancérogène. 8 groupes scolaires abritent même de l’amiante dégradé : Léo-Lagrange, Henri-Wallon, Charles-Perrault, Jean-Moulin, Saint-Exupéry, Louis-Pergaud, Charréard et Anatole-France. 7 groupes scolaires se situent aux Minguettes et 1 au Charréard

Sur le site de l’Académie de Lyon il y a même un paragraphe concernant Le Plan d’action dans l’enseignement scolaire

– Il est introduit par la Circulaire n°2000-218 du 28/11/2000 BO n°44 relative à la protection des agents contre les risques liés à l’inhalation de poussières d’amiante dans l’Education nationale.

Trois objectifs : donner une information à tous les personnels afin de les sensibiliser sur les dangers d’une exposition à l’amiante lors de leur activité professionnelle ; mettre en place un suivi médical adapté en direction des personnels de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche, susceptibles d’avoir été ou d’être exposés aux poussières d’amiante du fait du métier exercé ou de la discipline enseignée ; recenser l’ensemble des bâtiments amiantés.

– Il est vérifié par le Comité Central d’Hygiène et de Sécurité (CCHS) de l’éducation national et publié au bulletin officiel n°42 du 17 novembre 2005.

Maintenant il s’agit de savoir si l’information de sensibilisation sur les dangers de l’exposition à l’amiante a été faite pour le personnel et les parents. Mr Poncet Directeur Général des Services a déclaré dans le journal en ligne 20minutes que « Il n’y a pas lieu de polémiquer. Le sujet est suffisamment sérieux pour qu’on ne joue pas avec l’inquiétude générale. Un diagnostic a été fait en 2006 révélant « aucune présence d’amiante friable». On n’a rien à cacher ». Tout a été transmis aux parents et porté à la connaissance des directeurs scolaires« . AH bon, pour ma part mes enfants ont fréquenté la maternelle et le primaire à  l’école Charles Perrault et je n’ai jamais été informé de la présence d’amiante dans l’école. Cel veuti il dire que depuis 2006 aucun autre diagnostique n’a été fait ?. Pourtant en cas de matériaux et produits peu ou moyennement dégradés avec un niveau d’empoussièrement inférieur ou égal à la valeur de 5 fibres par litre, le propriétaire doit procéder à un contrôle périodique de l’état de conservation des matériaux et produits dans un délai maximal de 3 ans à la date de remise des résultats du contrôle.

Après les attaques du PS local, Il était donc normal que Mme Picard réagisse dans l’édition en ligne de Lyon Capitale (→ ICI), et voici ce qu’elle déclare « Oui, les groupes scolaires, comme nombre d’équipements publics ou privés sur l’ensemble du territoire français, construits avant 1997, intègrent des matériaux amiantés. L’exception culturelle vénissiane ne se situe pas là, comme certains voudraient vous le faire croire ».

Mais comme le précise Mr Girard dans son communiqué de presse « Pour conclure, la ville de Vénissieux a engagé une étude sur ces 8 groupes scolaires (mesures d’empoussièrement) afin d’avoir une évaluation précise de la situation ». Mme Picard avoue donc d’elle-même qu’elle ne dispose pas d’une évaluation précise de la situation. Cela contredit gravement ses propos précédents et rend inopérantes ses affirmations sur le fait que la situation soit maîtrisée ».

Toujours pour Mme Le Maire « la santé des enfants n’est pas en jeu. Non, la Ville de Vénissieux ne laisse pas inconsciemment et négligemment les enfants, en particulier ceux scolarisés dans les écoles du plateau des Minguettes, être exposés à des risques inconsidérés, « les matériaux dits « dégradés » n’occasionnent pas de libération dans l’air de fibres d’amiante »

Ah bon, alors on est tranquille, aucun danger pour nos petites têtes blondes et brunes, on peut dormir tranquillement sur nos deux oreilles, car Mme Le Maire nous a rassuré. Mais alors pourquoi engager des mesures d’empoussièrement dans les 8 groupes scolaires où l’amiante est dans un état dégradé comme le précise l’article de Lyon Capitale.

Donc si je résume, s’il n’y avait pas eu l’enquête de Lyon Capitale, la ville n’aurait engagé aucune étude ?

Ci-dessous les communiqués de presse du Groupe PS et celui du Groupe Divers droite. Malheureusement je n’ai pas reçu le communiqué de presse de Mme Picard

2014-09-17 – Communiqué de presse (Amiante) PS

2014-09-17 – Communiqué de presse (Amiante) DIvers Droite

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. bonjour,je tombe des nues quand je lis cet article;mes enfants sont scolarisés à Henri Wallon et je suis très inquiète quant à leur santé.Nous n avons jamais été informé de cette situation de quelque manière que ce soit, la directrice elle même n en a eu vent que depuis mercredi et les enseignants n en parlons même pas.
    C est une véritable honte de laisser des enfants et tout le personnel de ces écoles travailler dans de telles conditions.Nous voulons connaitre la vérité :quel est le taux d amiante dans l air ? est ce dangereux pour nos enfants? quelles mesures vont être prises et surtout dans quel délai ?
    En tant que parent, citoyenne et contribuable j ai besoin de réponses claires .ne peut on plus faire confiance en nos représentants? ne doivent ils pas nous protéger ?
  2. Langue de bois et contradiction dans les propos de mde picard. Elle crie a la polémique mais ne connaît pas la situation des groupes scolaires. . L objectif n est pas d inquiéter mais d informer en toute transparence d une situation grave puisque que depuis 2006 aucun contrôle n a été effectué. Oui c est de l inconscience de l irresponsabilité et du mepris a l egard de la population des Minguettes!
    LBK
  3. DEPLORABLE
    niveau de cynisme incroyable, au courant Depuis 2006 mais les cocos n’ont pas bougé
    c’est simple les citoyens precaires ils s’en foutent pourquoi que les ecoles du plateau?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.