Assemblée Générale : Léo Lagrange

AG LeolagranceCette assemblée générale de quartier ressemble à toutes les autres, il suffirait de faire un copier coller, et on trouverait les mêmes réponses aux questions posées par un petit nombre d’habitants. Sans surprise, ils ne se sont pas déplacés, mais toujours un nombre impressionnant d’élus(es) dont la plupart doivent surement se demander ce qu’ils font ici. Notons aussi la présence de deux directeurs adjoints et un directeur général des services. Que du beau monde.

On notera bien évidemment la présence des trois adjoints de quartier, Mr Fadly jouant le rôle de maître de cérémonie, de Hamdiatou Ndiaye parfait dans son jeu de porte micro, et Mme Amina Ahamada Madi écoutant attentivement ses collègues.

Mais passons au jeu des questions / réponses. Les pigeons, question fondamentale et importante, et qui allait répondre à cette problématique, l’adjoint au logement pris le micro pour donner une réponse, et là c’est parti pour un monologue de 8 minutes et 22 secondes.

Pour les questions liés à la sécurité, ce n’est pas cette fois-ci le directeur adjoint à la sécurité qui prit la parole mais Mme Le maire qui a en charge cette délégation, et bien sans surprise, elle nous a ressorti le fameux discours que j’avais entendu lors de la séance de l’assemblée générale de quartier de Henri Wallon. 

Et là, tout le monde attendait la question sur l’épineux problème du marché parallèle. Les seules questions concernant ce problème ont été soulevées par Mr Kessi et par un habitant des Minguettes qui administre la page FaceBook « Venissieux, ville de reussite » (encore un qui ne vas pas se faire aimer par …..je vous laisse deviner!!!)

Le commandant de police du commissariat de Vénissieux a essayé de trouvé un discours « rassurant » en nous précisant que ses services étaient toujours présents les jours de marché pour lutter contre les trafics et l’économie souterraine alors que Mme Le Maire a évoqué quelques chiffres : 104 opérations de police sur l’année, 68 procédures judiciaires énoncées et 1150 m³ de déchets évacués. Elle nous a fait savoir que depuis trois ans la ville travaille sur ce dossier (heu on commence à trouver la réflexion un peu longue), et qu’elle a demandé au préfet la présence de camions de CRS les jeudis et samedis, mais sa demande n’a pas trouvé d’écho auprès des services de l’état, et ceci malgré la pétition signée par les forains, personnellement je n’ai jamais entendu parler de cette pétition, peut-être aurait-il fallu demander aussi aux habitants de la signer.

Malheureusement, malgré ses chiffres, on constate que ce marché prend de l’ampleur au fil du temps, ce qui risque à long terme de poser de gros problèmes de sécurité entre les forains et les vendeurs de ce marché parallèle. L’adjoint au logement, toujours présent pour répondre, à lui tout simplement signalé que s’il y a autant de vendeurs c’est qu’il y a un potentiel de clients, tout en précisant que la précarité pousse les habitants à acheter des produits récupérés ici et là et des pots de yaourts périmés (lol, personnellement je n’ai jamais vu de denrées alimentaires vendues sur ce marché parallèle, à vérifier).

A cela un habitant parla de la fresque à 39 000 euros qui a été réalisée sur un mur d’un immeuble de la Sacoviv, à l’occasion du Congrès mondial des roses de 2015 qui se tiendra à Lyon. Et hop, Mr Millet saute sur l’affaire pour répondre, puisqu’il a personnellement suivi ce dossier, « la fresque a été sponsorisée » et nous a rassuré qu’un panneau sera posé et on aura l’honneur de voir le nom des sponsors. Pourtant lors du conseil municipal du 02 décembre 2013 voici ce que l’on peut lire sur le document de la ville « Afin de réaliser ces travaux de préparation, il convient de passer avec la SACOVIV une convention. Cette convention portera sur l’autorisation d’implanter la fresque ainsi que sur le financement des travaux assuré par la Ville. Ces travaux, d’un montant de 39 000 € TTC, seront inscrits en PPI, sur la ligne Aménagement de l’espace public » lire le document à cette adresse → ICI

L’administrateur de la page Facebook Vénissieux, ville de réussite, a précisé qu’il suivra ce dossier de près. Donc affaire à suivre pour cette fresque qui fait beaucoup parler.

Je retiendrai une seule chose de cette réunion, c’est la fameuse phrase d’un adjoint à la ville
« Les riches ne peuvent pas se passer des pauvres, mais les pauvres peuvent se passer des riches » – A méditer.

L'info c'est le partage !.

10 Commentaires

  1. Laurent :Je ne vois pas comment lhomme a la casquette rouge peut etre l administrateur de veninews.C’est moi l admin de cette page wordpress et dommage pour vous je n’etais malheureusement pas present a ce conseil de quartier j’aurai bien voulu decouvrir qui est ce fameux administrateur de Venissieux ville de reussite
  2. Il n’y a plus de débat dans ces conseils de quartier et c’est bien dommage heureusement qu’il y a encore des habitants qui soulèvent de vrais problèmes car la démocratie participative n’aurait plus aucun sens.
  3. cest vrai que le marche des minguettes s’est bien degrade et il faut que la mairie reagisse mr kessi a encore raison alors au boulot mme picard
  4. On ne peut pas dire que les assemblees de quartier soient une réussite vu le nombre peu élevé des participants. Les élus sont parfois obligés d’être présent pour donner des réponses aux questions concernant leur délégation, mais il est vrai que ce sont souvent les mêmes elus qui prennent le micro.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.