Barre Monmousseau : démolition le 02 avril 2021

D’ici quelques semaines le paysage des Minguettes va légèrement être modifié puisque la barre Monmousseau du bailleur ICF sera détruite par explosion, le 02 avril 2021. Les dernières démolitions par ce procédé remontent à la destruction des tours de Monmousseau et de la Démocratie.

On risque d’ici quelques années revoir le  même scénario pour les trois tours de Monmousseau, dont les démolitions sont aussi dans le projet, mais aucune date n’a à ce jour été actée. L’autre barre d’ICF sera elle aussi démolie.

Le 02 mars 2021 ICF Habitat a publié une vidéo pour faire une présentation de cette démolition :

Dans cette vidéo Mme Picard, maire communiste de Vénissieux nous explique que « c’est une barre emblématique dans le quartier mais que le projet est beaucoup plus global et sur le quartier et sur l’ensemble du plateau… ». Tout en précisant qu’il y aura une « requalification de la place avec la construction de crèche, habitat, équipements publics, un parc végétalisé. »

Bon à priori, le maire ne s’est pas trop attardé sur les détails, mais concernant l’habitat, dès que les barres ICF et Monmousseau seront détruites, 1 000 logements seront construits dont :

  • Requalification de la place du marché
  • Création d’une halle de marché
  • Programmation d’équipements : construction d’une crèche dans les Balmes, démolition puis reconstruction de l’école Charles Perrault, démolition du gymnase Jacques Brel puis construction d’un nouveau gymnase sur un autre emplacement, démolition puis reconstruction de la piscine Auguste Delaune
  • Création d’un parc linéaire d’1 ha dans les Balmes
  • Construction de 1 026 logements neufs
  • Réhabilitation et résidentialisation de 260 logements de la résidence Édouard Herriot

Certains de ses projets sont en parti financés par l’ANRU, d’autres pas, comme le précise le courrier du maire envoyé aux habitants à l’automne 2019, et comme vous pouvez le constater, on trouve la création d’une halle du marché, la réhabilitation de la résidence Henri Raynaud, la démolition reconstruction de la maison des fêtes et des familles et le démolition et reconstruction de la piscine Auguste Delaune, qui ne seront pas financés par l’ANRU. De plus on se demande, si la ville trouve le financement pour ses projets non validés par l’ANRU, où la municipalité compte t-elle reconstruire la piscine ?

Pour rappel, le coût global du projet de renouvellement urbain Minguettes – Clochettes est estimé à 555 millions d’euros et le financement sollicité auprès de l’ANRU (Etat) est de 178 millions d’euros, le reste étant pris en charge par la Métropole à hauteur de 128 millions d’euros, les bailleurs sociaux pour 76 millions d’euros, la ville de Vénissieux 37 millions d€, et la ville de Saint-Fons 8M€.

Pour en revenir sur la démolition, un périmètre de sécurité sera mis en place et il sera inutile de se déplacer puisque l’explosion sera retransmise sur YouTube.

Tous les détails du périmètre de sécurité sont disponibles sur le site internet de la ville de Vénissieux

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.