Boucherie André : çà coince

Boucherie-Andre-drL’enseigne lyonnaise de vente de produits carnés a été dans l’obligation de quitter, fin juin, son emplacement historique de la Confluence. Après des mois de conflits entre la collectivité, et après un passage devant le tribunal admnistratif, la collectivité propriétaire du terrain, a eu gain de cause, et à ce titre, l’enseigne a dû quitter son emplacement historique. Malheureusement pour cette société, elle n’a recu aucune indemnisation, une grosse perte sèche.

Il fallait donc trouver un nouveau terrain, et top, voici qu’à Vénissieux il y a exactement ce qu’il faut. L’acquisition d’un terrain de 8 600 m² en 2011 pour y construire un nouveau concept de magasin est situé derrière le centre commercial Carrefour, avec à la clé, la création « d’une centaine d’emplois”. Mais Alexandre Baronnier, directeur général de Boucheries André a déclaré dans La Tribune de Lyon, « ce projet reste bloqué dans les cartons depuis près de trois ans… faute d’autorisation administrative« .

A ce sujet un article est paru dans le journal Le Progrès en date du 16 décembre 2014, qui précise que du coté de la mairie, on est étonné car l’entreprise savait depuis 2008 que son projet ne pourrait pas être mené à terme sur ce terrain. De plus il semblerait que dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme actuel, un zonage permet la poursuite du développement du pôle automobile mais pas l’implantation de ce genre de construction proposé par les boucheries André. Sic.

Alors pourquoi çà coince !!! Pour répondre à cette problématique, le directeur général de Boucheries André précise que « pour démarrer les travaux, Boucheries André attend simplement une mise en conformité du plan local d’urbanisme (PLU). Honnêtement, nous ne savons pas pourquoi ça bloque. Pourtant, nous avons l’envie et les moyens financiers d’investir. Nous attendons juste la volonté politique pour déverrouiller les blocages administratifs. C’est regrettable de ne pas accompagner les chefs d’entreprise qui ont des projets ambitieux”.

Si il est effectivement vrai que l’implantation sur le terrain acquis par les boucheries André, est susceptible de créer une centaine d’emploi, il serait peut-être temps que Mme Le Maire et son adjoint à l’emploi, essaye de trouver une solution. Mme Picard n’avait-elle pas dit que « l’emploi c’est aussi important ». Mais Mme Picard a déclaré dans le Progrès que « la municipalité était prête à plancher sur un projet d’implantation de l’entreprise à Vénissieux mais pas à cet endroit » Sic, et il en fait quoi de son terrain Mr Baronnier !! Sur ce point, les deux parties sont encore loin de trouver un accord. 

Lire la totalité de l’article sur La Tribune de Lyon → ICI

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. Encore une fois la mairie fait barrière au développement économique de la ville. Tout ca pour conserver l’abstention avec lequel elle arrive a gagner les elections
  2. Si la boucherie andré avait demandé le RSA ou la CMU la municipalité aurait peut être utile .Mais la un createur d’emploi connaisse pas!!!
    en plus comme c’est pas de la viande halal peuvent pas crier au complot musulman, la ils sont completement perdu la fine equipe
  3. Bonjour,

    La veritable question est: a qui ete promis ce terrain pour que l on ne veuille pas pas le laisser aux boucheries andre? Quel projet a mme le maire…. Cela va faire comme avec le grand stade….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.