Des Minguettes à l’écriture : une autobiographie historique

Si il y a un livre à avoir dans sa bibliothèque, c’est bien celui de Bérénice Gastian qui a vécu sur Vénissieux de 1968 à 1983, puis un déménagement sur la commune de Saint-Fons jusqu’en 1999. Aujourd’hui, elle n’est pas très loin de ces deux villes, puisqu’elle réside à Crémieu, cité médiévale où les habitants sont appelés les Crémolans et Crémolanes.

Extrait du livre Loin sont les peupliers, Tome 1 dans la chaleur du béton

« Du 4e étage où nous habitions dans la Cité du Petit Wagon à CASTRES, nous avions fait une ascension vertigineuse au dernier échelon d’une haute tour carrée et toute grise, au 15e à VÉNISSIEUX les Minguettes dans la banlieue Sud Lyonnaise, le grand EST. »

Bérénice Gastian adore la lecture, et l’amour des mots l’a décidé de mettre son histoire où plutôt ses mémoires, dans ce livre intéressant et passionnant.

Cette écrivaine, est arrivée à l’âge de 5 ans aux Minguettes, et plus exactement en octobre 1968, et a vécu au 15ème étage d’une tour du boulevard Lénine, où elle fit sa scolarité de la maternelle au CM1 au groupe scolaire Paul Langevin, puis terminé son cursus primaire à l’école Saint-Exupéry qui venait d’être construite et dont elle raconte avoir trouvé un lieu neuf et beau du sol au plafond, avec une cour de récréation et ses marelles blanches.

Malheureusement, sa scolarité fût un temps stoppée par une maladie qui l’a contrainte à être hospitalisée 4 mois.

Elisabeth CASTRIEN alias Bérénice GASTIAN, raconte dans plusieurs chapitres l’enfance de cette Gône sur Vénissieux, et ses bons souvenirs à l’école Louis Pergaud en classe de CM2, où la lecture suivie se faisait au rythme de la Gloire de Mon Père et du second tome avec le Château de ma mère, deux magnifiques livres de Marcel Pagnol portaient à l’écran en 1990 par Yves Robert.

Une vie de petite fille ivre de vie et de péripéties parcourant les livres de la bibliothèque Rose « le Club des Cinq » et de la bibliothèque Verte les enquêtes d' »Alice »

Sa scolarité s’est poursuivie au collège Paul Eluard, avec un parcours d’adolescence sage, sans problème mais aussi réservée, pour ensuite effectuer un passage au lycée ou elle obtient un BEP (Brevet d’Enseignement Professionnel) d’agent administratif.

Son père travaillait au tri postal à l’époque des PTT (Postes, Télégraphes et Télécoms) tandis que sa mère s’occupait de ses cinq enfants.

Son livre raconte toute cette période, celle de cette famille, au coeur des Minguettes, à une époque où le mot convivialité avait un sens. Ce livre est le témoignage poignant de cette vie aux Minguettes, de la construction des tours, du centre commercial La Pyramide, où ses parents avaient l’habitude de faire leurs courses.

Le premier tome, intitulé Dans la chaleur du béton, nous fait découvrir un parcours sans faille d’une petite fille arrivée tôt aux Minguettes, qui a connu ses tours et ses écoles primaires et qui fait voyager à travers le temps.

Vous pouvez vous procurer ce livre sur → FNAC ou → AMAZON

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.