Repas alternatif : le PS veille

Le groupe d’opposition Ensemble Pour Venissieux a bien l’intention de veiller à ce que la mise en place des repas alternatifs soit respecté et se dit satisfait de cette décision :

« Alors que je suis un des des premiers a avoir porté cette revendication, je ne peux que me réjouir de cette décision qui permettra enfin à tous les jeunes vénissians de déjeuner désormais tous ensemble en paix. »

A l’issue de l’inauguration de la nouvelle cuisine centrale, la déclaration de Michèle Picard maire communiste de Vénissieux, a fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux et qu’à ce jour, le seul communiqué officiel provient d’un groupe de l’opposition.

Les trois élus qui composent ce groupe se disent satisfait de la mise en place de repas alternatifs mais se disent surpris de ce revirement concernant la fourniture de repas sans viande dans les cantines scolaires, puisque selon le groupe des élus socialistes et républicains, Mme Picard maintenait sa position de ne pas changer de politique sur les repas de substitution malgré la manifestation de parents d’élèves. Ces élus tiennent aussi à rappeler ce qu’avait déclaré le maire communiste de Vénissieux :

« Depuis qu’elle est maire en 2009, elle n’a cessé de refuser d’offrir aux élèves de la commune un double menu tous les jours. Alors qu’elle reconnaissait que lorsque de la viande était servie la fréquentation des restaurants baissait significativement, elle s’est toujours arc-boutée sur une conception *quelque peu* rigide de la laïcité pour ne pas donner suite aux demandes des parents d’élèves de Vénissieux. “Ce serait faire rentrer le fait religieux à l’école” déclarait elle encore il y a peu alors qu’une pétition réunissait des centaines de signatures pour aligner l’offre des cantines de la commune sur celles de toutes les autres communes de l’agglomération. »

Mais le chef de file du groupe des élus socialistes et républicains, reste malgré tout étonné des circonstances de ce revirement, surtout à un an des prochaines élections municipales et s’interroge sur « la nature réelle des engagements politiques de Michèle Picard. »

Mme Picard penserait-elle à sa réélection, si elle se présentait, c’est ce que pense Lotfi Benkhélifa et demande une clarification, de ce changement de cap.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.