Elections métropolitaines : la gauche mécontente

Le sondage OpinionWay fait encore parler de lui, puisque les communistes parti de gauche républicains en remettent encore une couche par les écrits de Pierre Alain Millet qui a posté sur son site internet, le communiqué de presse de ce groupe dénonçant le sondage qui mettrait en avant le maire de Lyon, et que les intentions de vote seraient à son avantage en recueillant 30% des intentions de vote, loin devant Europe Ecologie Les Verts. David Kimelfeld serait donc à la traîne à 11%. 

Le titre de l’article est bien révélateur du mécontentement de ce groupe puisque Pierre Alain Millet, élu communiste à Vénissieux, titre son article est Métropole de Lyon : sondage enfumage !

Déjà dans un article en date du 31 octobre l’élu communiste vénissian accusait les journalistes de faiblesse et ne penser qu’à faire du Buzz

« Que l’institut fasse un sondage à sa manière, cela le regarde, mais que aucun journal qui reprenne ses résultats ne questionne la conclusion est vraiment surprenant… et révélateur de la faiblesse du rôle de journaliste, supposé vérifier les informations, les mettre dans un contexte, et ne pas les réduire à ce qui fait « du buzz… » »

Dans ce dernier communiqué, le groupe de gauche ne se gêne pas pour parler d’une véritable manipulation, décidément, on a comme l’impression que les extrêmes de gauche comme de droite voient de la manipulation à chaque coin de rue et que les journalistes seraient peut-être manipulés, pour cela il suffit de prendre le cas de M. Mélenchon qui ne se prive pas de critiquer la presse écrite et télévisée, mais cela ne le gêne pas de se rendre sur les plateaux de télévision ou de donner des interviews.

Mais par le biais de ce communiqué, le groupe des communiste, parti de gauche républicains, lancent par la voix de M. Millet un appel au pied aux écologistes en leur donnant comme conseil de ne pas se laisser attirer par des ors médiatiques :

« Les écologistes auraient tort de se laisser attirer par des ors médiatiques qui sont très loin des enjeux de citoyenneté, de démocratie participative, de lutte contre la fracture sociale et démocratique. Les élus des communes qui s’inquiètent de cette métropole de Collomb qui les efface doivent se faire entendre pour imposer un débat public respectant la diversité de la métropole multi-polaire. »

Il est clair que si les écologistes de faire bande à part que ce soit au niveau de la Métropole ou aux municipales 2020, les communistes auraient des soucis à se faire. Surtout au plan local, où la candidate Michèle Picard (PCF) après avoir vu le ralliement des Insoumis, aimerait bien une alliance avec les écologistes. 

Les écologistes vénisisans devraient réfléchir à deux fois avant de rejoindre la majorité communiste, d’autant plus qu’il me semble que les relations au sein de la majorité actuelle, ne sont pas au beau fixe. Et puis les Ecolos, sont bien assez grand pour prendre des décisions seules sans avoir à leur dire de « ne pas se laisser attirer par des ors médiatiques ».

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.