Gérin, Picard et l’Islam

Il a fallu attendre l’interview de Mme Picard accordée au Progrès, pour avoir son avis sur le rapport des Compte sur la politique de la ville, concernant le communautarisme aux Minguettes et qui selon ce rapport, publie que le quartier est devenu un bastion de « l’islam fondamentaliste ».

Dans cet article, on a aussi droit à l’avis de l’ex député maire communiste André Gérin, qui considère qu’il y a une forme de charia dans certains micros quartiers, et demande l’envoi de « casques bleus républicains ». Il ne me manque que l’ex élu communiste s’invite à une tribune à l’ONU pour demander ces fameux casques bleus -lol-

Pour répondre à M. Gérin, M. Kessi rajoute que c’est lors de la mandature de celui-ci que les lieux de culte se sont multipliés.

Mais pour Mme Picard (PCF) maire de Vénissieux, on a comme l’impression que tout est de la faute à l’Etat, et que cette radicalisation de l’islam n’est pas une question vénissiane, qu’elle concerne tous les Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) et que le problème est national. Heu si c’est son argument et sa « ligne de défense », c’est peu car le rapport parle bien des Minguettes.

Pourtant, Mme Picard, doit être au courant de ce que rapporte ses propres services : 

« des problèmes de comportement, la promotion d’un autre mode de vie, la multiplication des incidents quotidiens, un phénomène d’entre soi sur une base religieuse, une marginalisation progressive des femmes, un nombre croissant ne sortant plus, une présence des hommes oppressante, deux écoles désertées lors d’évènements religieux, le poids du ramadan de plus en plus fort chaque année, des certificats religieux pour jeunes filles au motif d’allergies au chlore, des épisodes de prières au sein d’un groupe scolaire, etc. »

A cela, M Picard, nous parle de combat idéologique et de valeurs, avec un p’tit mot sur la laïcité :

un combat idéologique et de valeurs en cours sur ces territoires pour faire comprendre et respecter le cadre laïc

L’opposition n’a pas tardé à répondre par une vidéo de Farid BenMoussa, conseiller municipal du groupe Ensemble Vénissieux, publiée sur son compte FaceBook, qui ironiquement a pris la décision d’appeler l’élue communiste « Cheikh Picard ». Bien évidemment cela reste de l’humour. 

Les autres groupes d’opposition n’ont toujours pas réagi au rapport de la Cour des Comptes. Le député de la 14ème circonscription, Yves Blein est aussi aux abonnés absents. De son bref passage à Vénissieux, il ne reste que son fantôme. 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.