La lettre du député est de retour

Et hop, on est vendredi, et voici que la lettre du député revient dans notre boite mail, heu pardon, courriel. Alors quoi de neuf depuis votre victoire électorale qui vous a permis de retrouver votre siège de député. 

Sans surprise, il publie assez régulièrement sur FaceBook, son parcours de député et cette fois-ci c’est en tant qu’élu de la nation sous les couleurs (heu les escaliers) de La République En Marche qu’il siégera au Parlement. Pour l’instant on ne sait pas s’il fera partie d’une commission ou s’il en présidera une. En attendant je vais écrire au Président de la République afin qu’il soit nommé ministre, pour que sa suppléante lui succède. Ce serait cool, n’est-ce pas ? Lol .

Soyons sérieux. On apprend par le biais de cette lettre, qu’il a eu la chance d’avoir la place 421, celle de M. Léo Lagrange, député du Nord en 1936 avec le Front Populaire, mais aussi premier sous secrétaire d’Etat aux sports et à l’Organisation des loisirs. Wouep, comme dirai mon ami !!! Et voici ce qu’il écrit en toute modestie bien sûr : 

Je l’avais espéré. …j occuperai dans l’hémicycle la place 421, qu occupa en son temps Léo Lagrange. …j ai consacré une partie de ma vie à illustrer son action et à prolonger son message ….et j entends bien poursuivre de sa place. …en toute modestie 

Et le député est très ému d’avoir cette place, d’autant plus qu’il a été aussi président de l’Association Léo Lagrange, sans oublier qu’à Vénissieux, nous avons un quartier du même nom. Ce qui a fait rebondir Mme Karima Souid, ex députée Tunisienne, lors d’un commentaire sur la page FaceBook du député où elle dénonce les problèmes de délinquance autour de ce quartier mais aussi le manque de respect de certains agents de police du commissariat de Vénissieux, et en terminant son commentaire par :

Je vous ai accordé ma confiance et j espère que vous dénoncerez et demanderez au Ministère de l intérieur une enquête sur le commissariat de Vénissieux avec visionnage des caméras vidéos de l accueil qui prouveront mes dires . Au travail Monsieur le député

Mais cette rentrée parlementaire, était aussi le moment où les députés votent la confiance au gouvernement. Mais à quoi sert de voté « la confiance« , et bien selon Yves Blein, député de la 14 ème circonscription :

Le Président de la République, tout comme les 577 député.e.s sont légitimes car ils ont été élu.e.s par les citoyens.  Mais le gouvernement n’est que nommé et avant d’engager une quelconque réforme, il lui faut recueillir “la confiance”.

Sans hésitez, notre élu national a voté la confiance comme les 388 autres députés de la majorité.

Dans cette lettre, on apprend que M. Blein est aussi maire de Feyzin depuis 2001, soit 5 941 jours (ouah, tant que çà ), mais avec la loi sur le cumul des mandats, il a fait un choix et a été dans l’obligation de démissionner pour céder sa place à Madame Murielle LAURENT qui sera, sans trop de difficultés, élue par le conseil municipal.

A t-il fait le bon choix, l’avenir le dira. En attendant, les français restent assez partagés sur la politique économique du gouvernement puisque certaines promesses du président Macron, ont été reportées à 2019, voire 2020. Pour l’instant, nous pensons à nos vacances, et à mon humble avis, la rentrée risque d’être mouvementée.

 

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. « Je crois à cet esprit des Lumières qui fait que notre objectif à la fin est bien l’autonomie de l’homme libre, conscient et critique. » mais c’est oublier M.le Président, que c’est ce même esprit qui a éteint le divin du cœur des hommes(ou du moins le croyait-il). Quand l’homme se suffit à lui-même. Si l’islam fait peur et gêne si tant c’est, comme me l’a dit ce matin M.Pascal, un aristocrate de 92 ans, « parce qu’il n ‘y a pas ou plus de croyants chez nous, pour en atténuer la religiosité.. » je suis agnostique Monsieur Zani, je n’en sais rien, une chose est sûre, les musulmans croient en Dieu, nous pas »

    C’est vendredi, à la mosquée, nous avons appris que le soutien qu’elle a prodigué à 16 élèves au Bac S, en donnant des cours de soutien le dimanche, a porté ses fruits: 6 l’ont eu avec mention assez bien, 3 avec bien et un très bien ». 62,5% de réussite, c’est pas mal pour qui veut éduquer.

  2. Evoquer le souvenir de Léo Lagrange est un bonne chose qui rappelle que servir les autres c possible.

    J’en profite, je propose un extrait du discours que le président a tenu à Versailles devant la représentation nationale.

    Pour l’anecdote, j’y ai vu plusieurs fois(à la télé) notre député et la question me vint naturellement: c’est-y pas l’Elysée, à l’initiative du pensionnaire de place Beauvau, qui lorgne sur le toujours maire de Feyzin? (c’est une boutade Yves, je suis de bonne humeur)
    Alors pour ce que j’en dis et pour arrêter ces guerres intestines qui polluent le débat publique, ici chez nous déjà à commencer, beaucoup gagnerait à réfléchir sur l’exemple qui suit:

    « Le premier principe doit être la recherche d’une liberté forte. En matière économique, sociale, territoriale, culturelle, notre devoir est d’émanciper nos concitoyens. C’est-à-dire leur permettre de ne pas subir leur vie mais bien d’être en situation de la choisir. De pouvoir « faire » là où trop souvent nos règles entravent au prétexte de protéger.

    Je crois à cet esprit des Lumières qui fait que notre objectif à la fin est bien l’autonomie de l’homme libre, conscient et critique.

    Trop de nos concitoyens aujourd’hui se sentent encore prisonniers de leurs origines sociales, de leur condition, d’une trajectoire qu’ils subissent. Or l’enclavement, l’isolement, l’absence d’accès aux transports à toutes les formes des nécessités de ce siècle nouveau, assignent à résidence des millions de nos compatriotes.

    La liberté forte que nous avons à bâtir, c’est ce combat pour toutes les mobilités, ce combat pour les accès, ce combat pour que nul de nos concitoyens ne soit exclu des voies du progrès, du droit de faire, d’essayer pour échouer peut-être ou pour réussir. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.