L’agresseur de Marin ne sera pas libéré

L’agression du jeune Marin en 2016 avait suscité une grande émotion sur tout le territoire. Agressé pour avoir avait défendu un couple qui s’embrassait dans la rue, il était resté plongé plusieurs jours dans la coma.

Après de longues années de courage, du soutien de sa famille, de rééducation, Marin garde encore des séquelles. 

Lors du verdict du procès, son agresseur avait été condamné en mai 2018 à sept ans et demi de prison par la cour d’assises des mineurs de Lyon, qui avait retenu l’excuse de minorité.

Il y a quelques mois, l’avocat de l’agresseur avait demandé une remise en liberté, le juge d’application des peines avait accepté la demande de remise en liberté conditionnelle de l’agresseur, âgé de 17 ans au moment des faits mais le parquet avait fait appel.

La chambre d’application des peines a donné son verdict ce mercredi et a refusé la libération conditionnelle.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.