LBK représentera t-il le PS aux élections municipales de 2020

La question est sur toutes les langues, et les rumeurs vont bon train. Lotfi Benkhélifa, chef de file de l’opposition PS à Vénissieux, sera t-il candidat aux prochaines élections et aura t-il l’investiture pour mener la campagne électorale de 2020, ou se rapprocherait-il de Yves Blein, qui ne cesse de dire, qu’il se présenterait uniquement dans le cadre d’un grand rassemblement. Quel genre de rassemblement, ceci reste encore un peu vague. 

Mais avant d’attendre la décision des militants qui devront voter pour élire la tête de liste aux élections municipales de 2020, M. Benkhélifa a d’ores et déjà publié sur son site internet une déclaration qui laisse présager qu’il sera candidat. Le titre choisit pour son manifeste est déjà en soi un slogan de campagne électorale. Reste à savoir ce que souhaite, l’autre conseiller municipal PS, M. Dureau Pascal.

« Qui nous ressemble », That’s the question ? Le conseiller municipal PS revient dans un premier temps sur son parcours et insiste sur ses origines tout en déclarant devoir faire face à des accusations de communautarisme :

« En tant qu’homme engagé dans la vie politique j’ai souvent à faire face à des accusations de prétendus « communautarisme. Un ancien balayeur d’origine tunisienne, noir, musulman, candidat du parti socialiste qui était le premier parti de France… »

Pierre Alain Millet (PCF, adjoint au logement à Vénissieux) avait écrit en 2014 sur son blog :

« LBK est bien un OBAMA des banlieues, un OBAMA qui promet l’égalité à ses frères noirs, surfe sur leur joie de sa victoire, mais gouverne ensuite avec les grands financiers blancs pour maintenir ce système violent et ses institutions, et aggraver les inégalités et les discriminations dont sont victimes les noirs… » (Pierre Alain  Millet → Lotfi, Ben Khelifa, LBK…)

Mais l’élu PS, n’est pas du genre à se laisser mettre dans des cases, et préfère dire que sa seule communauté, c’est l’ensemble des vénissians et qu’on privilégie sa citoyenneté et son identité française sans toutefois renier ces origines, car il ne faut jamais oublier d’où l’on vient, et sans lui coller systématiquement l’étiquette du communautarisme :

« Ma « communauté » si communauté il doit y avoir, c’est aussi alors celle des Vénissians. De tous les Vénissians, sans distinction d’origine, de classe sociale, de religion ou de couleurs de peau. N’en déplaise à mes adversaires, nous avons suffisamment de préoccupations en commun, de combats à mener ensemble et d’aspirations pour notre ville pour ne pas avoir à nous soucier de nos prétendues différences. »

En attendant d’avoir les résultats de sa candidature à l’investiture du Parti socialiste, il est clair que l’élu PS est en pré-campagne.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.