Les communistes au marché des Minguettes

Selon un élu communiste vénissian, les sympathisants du marteau et de la faucille seraient présent une fois par mois sur le marché des Minguettes, sans oublier Lutte Ouvrière qui sont aussi souvent qu’eux sur les marchés. Ils ne sont pas élus vénissians (LO), mais bien présent sur le terrain.

Ce samedi 8 avril, jour de marché aux Minguettes, il y avait certes un grand nombre de personnes venues soutenir leur candidat aux élections présidentielles. Et l’élu communiste a remarqué que les macronistes, les mélenchonistes, les socialistes, mais aussi les communistes et les frontistes étaient bien là à distribuer leur tract.

Mais notre élu vénissian fait aussi constaté que 

« l’élu FN de Vénissieux, draguant les blogueurs locaux pour se trouver des gens à qui parler, et un inconnu distribuant pour Asselineau, et bien sûr Lutte ouvrière… »

Un raisonnement qui en tant que blogueur me surprend, pourtant Mme Picard, refuse encore de m’accorder une interview, et çà, ce n’est pas vraiment démocratique !!!

Mais n’en déplaise à notre élu, les blogueurs sont aussi présent sur cette campagne pour informer les vénissians, et oui, ils discutent aussi avec le conseiller municipal frontiste vénissian qui rappelons-le a été élu par les vénissians. Est-ce que notre élu communiste aurait fait la même déclaration à un journaliste représentant de la presse locale. J’en doute. Rappelons lui quand même que Expressions, largement financé par la ville, a aussi publié un article sur l’élu frontiste en mars 2015.

Mais c’est vrai que les élus communistes étaient présent, idem pour Michèle Picard, maire de Vénissieux, venue prêter main forte et distribuer des tracts, mais certainement pas pour le candidat de la France Insoumise. Etait-elle présente ce jour, en tant que candidate aux élections législatives 2017 ? Je tiens malgré tout à souligner, que si les communistes sont une fois par mois au marché, ce n’est pas forcément vrai pour le maire de Vénissieux.

Dîtes moi donc !!! alors que l’on est en pleine campagne présidentielle, pourquoi les élus communistes vénissians n’ont-ils pas prêté main forte à M. Boumertit pour distribuaient des tracts en faveur de M. Mélenchon, pourtant Mme le maire, a bien déclaré qu’elle voterait pour le candidat de la France Insoumise, même si c’est son « candidat aux forceps ».

Drôle d’union de la gauche au sein de la majorité municipale.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.