Les écolos : ZFE, Gonnette, etc etc

Dans quel monde vivent les écolos ? On se demande s’ils ne sont pas sur une autre planète. De nouvelles restrictions ont été imposées dès le 01 janvier concernant la ZFE, sur les villes de Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Bron et Caluire-et-Cuire. Une sorte de bannissement pour les véhicules professionnels dotés de vignettes Crit’Air trop élevées et qui ne pourront plus circuler, ni stationner dans la Zone ZFE.

Donc, les professionnels vont être obligés de changer de véhicule, mais pour cela, les différentes fédérations ont demandé à ce que l’échéance soit repoussée de six mois. Mais Le Progrès en date du mardi 19 janvier, révèle que les négociations auraient pour le moment échouées. Le délai de six ayant été refusé par les élus-es écologistes. Par conséquent, les artisans devront avoir un véhicule muni d’une vignette Crit’Air 0, 1, ou 2  dans le secteur ZFE. Dans le cas contraire, ils s’exposent à une amende de 68 euros pour un véhicule léger, et 135 euros pour les poids lourds.

Autant dire que les nombreux véhicules présents sur les marchés vénissians risquent d’être pénalisés en cas de contrôle.

Nathalie Dehan (EELV), conseillère municipale, Présidente du conseil de quartier Charréard / Max-Barel et Conseillère métropolitaine a déclaré il y a quelques semaines « notre groupe (EELV) entend les inquiétudes des habitants en raison des inégalités sociales. Nous faisons de l’écologie éducative. »

Pas sur que les professionnels comprennent le raisonnement des écolos.

Dans quelques années, les particuliers seront concernés par ces restrictions, et que nous dit l’écologiste vénissiane « Il faut apporter notre soutien aux associations qui prônent le vélo par exemple, faire des voies dédiées ».

Sérieux, elle pense vraiment que l’on va pouvoir faire nos courses dans une grande surface, à pied ou en vélo. A un moment, il faut prendre en compte la réalité du terrain, et on a comme l’impression que ces élus-es vivent dans une bulle verte. L’opposition vénissiane parle même d’écologie punitive.

Mais, les folles idées des écolos et alliés métropolitains ne s’arrêtent pas là, puisque après l’annonce d’un téléphérique à Lyon, à suscité de vives réaction sur les réseaux sociaux.

Voici l’expression Gonnette qui fait son apparition, qui en fait, est une monnaie locale utilisée dans certains magasins lyonnais. Ce qui a fait hurler l’ancienne élue lyonnaise PS Zorah Ait-Maten qui pose la question «  Pensez-vous vraiment que les personnes accueillies dans les centres d’action sociale, dans les maisons pour les solidarités, aient envie de jouer à la Gonette ». (Le Progrès)

Ce qui a aussi mis en colère, l’opposant vénissian Farid Benmoussa, qui a posté une vidéo sur son compte FaceBook :

 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Les utilitaires ne pourrons plus circuler , donc les artisans ne pourrons plus faire des dépannages dans la métropole car ils polluent ? les bus TCL roulent à quoi ? Les camionnettes qui livrent les commerces dans Lyon roulent à quoi ? Et même certains taxi sont en diesel . Les écolos veulent ils paralyser la métropole ? Et Les batteries des voitures électriques n’ont rien d’écologiques .

    Il n’y a pas des sujets plus importants à traiter tels que l’isolation des bâtiments administratifs ou des logements sociaux , au lieu de faire payer toujours les mêmes .

    J.Berthet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.