Minguettes : encore des problèmes de chauffage

Même si les températures ont légèrement baissé, le grand froid risque de faire surface et des locataires du plateau signalent encore des problèmes de chauffage. Le bailleur ainsi que la municipalité ont été informés mais il semblerait que les courriers ne suffisent pas à faire en sorte que ces habitants puissent être au chaud dans leur appartement. Pourtant la loi est claire : 

« tout bailleur doit assurer à son locataire la jouissance paisible de son logement. Le Code civil (article 1721) le stipule : « Il est dû garantie au preneur pour tous les vices ou défauts de la chose louée qui en empêchent l’usage, quand même le bailleur ne les aurait pas connus lors du bail. »

Karima Souid ex députée au parlement tunisien, a publié sur sa page FaceBook, un texte expliquant les difficultés de sa mère âgée de 75 ans, qui depuis l’hiver n’a plus de chauffage dans son appartement. Elle ne serait pas la seule dans ce cas, puisque d’autres locataires avec des enfants en bas âge constatent aussi des dysfonctionnements. Selon elle, le bailleur est informé depuis trois ans des problèmes de chauffage dans cet immeuble, tout en signalant des problèmes d’infiltrations d’eau, humidité moisissures à cause de la coupure de chauffage. Certains locataires ont même dû acheter des chauffages d’appoint.

Mme Souid n’est pas la seule à avoir dénoncée cette situation via les réseaux sociaux, puisque une autre lettre a aussi été publié sur les réseaux sociaux. 

Trois élus de l’opposition du groupe Ensemble Pour Vénissieux, ont pris leur plume pour écrire à Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, vice-Président à la Métropole de Lyon et Bruno Bernard, Président EELV de la Métropole.

Bien que depuis janvier 2018, le réseau de chaleur est sous la responsabilité de la Métropole, il y a déjà eu des problèmes de chauffage sur la commune, bien avant cette date, lorsque la ville en avait la charge. A ce titre le groupe d’opposition demande à Mme Le maire, d’interpeller la Métropole de Lyon pour que « le nécessaire soit fait afin de réparer sans délai les réseaux défectueux » et que les bailleurs sociaux concernés « dédommagent les locataire au vu des préjudices subis en déduisant des mois de loyer. »

https://www.facebook.com/karima.souid/posts/10222317651044013 

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. L’exploitant du chauffage urbain, du réseau de chaleur n’assume pas du tout sa part du contrat concernant la partie technique et de la maintenance du réseau primaire ! Ainsi que d’autres sociétés prestataires de services sur la partie secondaire distributions aucune audite n’est effectué par la ville de Vénissieux concernant le respect du contrat ainsi que les économies d’énergie sur la facture promise ? la ville n’assume vraiment pas que ces responsabilités ainsi que ces dérogations en tant que donneur d’ordre sur le chauffage urbain sans parler de l’incompétence et le mépris caractérisé des bailleurs sociaux pour ne pas nommer grand Lyon Habitat a l’encontre de ces locataires sans parler de celui de madame le Maire et de son équipe a l’encontre des citoyens Vénissians résident sur le plateau des minguettes et cela malheureusement dans beaucoup de domaines j’appelle les électeurs a ce souvenir pour 2026

  2. Cela fait des années que l’opac du Rhône éteint les chauffages le soir et les allumes la journée, complètement incompréhensible et illogique, même la journée avec les fenêtres fermés ont atteint au maximum 17degres. A plusieurs reprises je l’ai appelé mais impossible a les joindre. Encore pire depuis la crise covid c’est encore pire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.