Lotfi Benkhélifa : la tutelle de la fédération PS n’est pas légale

Selon le secrétaire de section PS de Vénissieux, la mise sous tutelle par la Fédération du Rhône du PS ne serait pas légal, et ne suis pas conformément les statuts. Il a été dans un premier temps surpris d’apprendre par la presse, le communiqué de la fédération du parti socialiste du Rhône l’informant de la « décision » du bureau fédéral de mettre sous tutelle la section de Vénissieux et par conséquent lui interdire de se prévaloir de ses fonctions de secrétaire de section.

Selon l’élu socialiste, colistier de Yves Blein aux élections municipales de mars 2020, ni lui, ni aucun membre de la section n’ont été informé ou reçu une notification officielle de cette décision. Et pour justifier que cette décision sous tutelle va à l’encontre des statuts du parti, il tient à préciser au cours d’un communiqué de presse les articles articles 4.5.1.1 et 4.5.1.2 des statuts du PS

« il faut pour mettre sous tutelle une section constituer une commission spéciale et obtenir le vote du Conseil fédéral,  sous condition que celui-ci ait été convoqué à cet effet et que soient présents la majorité des membres qui le composent”. (articles 4.5.1.1* et 4.5.1.2** des statuts du PS) »

*La mise sous tutelle d’une section est prévue par l’article  4.5.1.1 de des statuts du parti socialiste qui précise que c’est “le Conseil fédéral, au vu des conclusions d’une Commission d’enquête, […] qui doit procéder sur place à toutes les auditions et les investigations nécessaires, peut prononcer la mise sous tutelle d’une section […], lorsque celle-ci s’est rendue coupable d’actes graves d’indiscipline ou d’actions de nature à porter gravement préjudice au parti […].

**Article 4.5.1.2 des mêmes statuts ajoute que la mise sous tutelle d’une section “doit être prononcée par le Conseil fédéral, sous condition que celui-ci ait été convoqué à cet effet et que soient présents la majorité des membres qui le composent”. 

En tant que candidat pour participer à la désignation du premier des socialistes pour l’élection métropolitaine, M. Benkhélifa, pense que tout ceci n’a pour but que de l’empêcher de se présenter, de plus considérant qu’aucune réponse n’a été donnée suite à un courrier envoyé par son avocat, il considère soit que le PS est en mort cérébral ou que les instances fédérales ont décidé de l’exclure pour ensuite pouvoir sceller un accord entre le PS et le PCF pour sauver Villeurbanne et Vénissieux.

Mardi 3 décembre à 23H00, la direction nationale du parti aurait décidé tout simplement « de suspendre le vote qui aurait du intervenir ce soir… La fédération qui m’a menacé de mise sous tutelle a elle même été mise sous tutelle de la direction nationale ! »

Tout devient comique dans cette affaire et montre dans quel état se trouve le parti socialiste, qui ne finit pas prendre l’eau et terminera peut-être sa descente dans les eaux sombres de l’oubli.

Sauver de qui, on se le demande. Décidément les arrangements entre parti politique sont toujours d’actualité, alors que chaque candidat ne cesse de nous dire, que les accords de partis ne doivent pas exister. Une fois de plus, on constate qu’entre les paroles et les actes, la réalité est tout autre.

Lettre envoyée à M. Yann CROMBECQUE → lettreLBK à Yann CROMBECQUE_mise sous tutelle

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.