Municipales 2014 : les comptes de campagne

Certains les attendaient, et bien les voilà, puisque le journal officiel vient de publier les comptes de campagnes des candidats pour les élections municipales de 2014. Vous pouvez télécharger ou consulter le fichier en ligne à cette adresse → Journal officiel compte de campagne municipales 2014

Le plus dépensier dans cette campagne municipale de 2014 a été Christophe Girard (Divers Droite) avec plus de 70 000 euros et Mme Picard (PCF) un peu plus de 50 000 euros.

M. Benkhélifa (PS) a dépensé un peu plus de 40 000 euros, et le candidat Benedetti aux alentours des 47 000 euros.

On peut aussi constaté que les comptes de campagne de M. Eléazar Bafounta ont été rejeté par le CNCCFP (Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Publics). M. Grami qui est rentré en dernier dans cette campagne a été le plus économe, puisque d’après le tableau, il n’a à priori rien dépensé. Tous ont reçu le remboursement forfaitaire de l’Etat sauf M. Bafounta et M. Grami puisque ils n’ont pas pu obtenir les 5% nécessaires pour bénéficier de ce remboursement

Sur le tableau vous pouvez voir les recettes par origine

  1. Dons
  2. Apport partis
  3. Concours en nature 
  4. Autres 
  5. Apport personnel 

La ligne RFE correspond au montant du remboursement forfaitaire de l’Etat pour chaque candidat. 

Je vous laisse étudier ce tableau très intéressant.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir
Compte de campagne 2014

Rappel des → Résultats municipales 2014

 

L'info c'est le partage !.

7 Commentaires

  1. bonjour le prolo . Girard et son équipe était dans la rue et faisait du porte à porte .Les 3 marchés Vénissians étaient couverts . Un local de campagne rue Gambetta .  » Changez vos lunettes » lol . Amicalement
  2. Ce qui est beau dans le tableau c est les 21 000 euros de dons….. C est beau c est beau la vie…….
  3. Deux calculs en passant :
    La somme des remboursements des frais de campagne pour les élections municipales de 2014 à Vénissieux se monte à 224 984 €.

    C’est le montant d’argent public – alimenté pour partie par nos impôts – qui iront rembourser les dépenses faites par les candidats.
    On peut rapporter cette somme aux nombre de votants du second tour (considérons que ceux du 1er tour ont aussi voté au second) : 13 658 votants
    Chaque électeur s’étant exprimé lors de ces élections a donc “coûté” à la collectivité 16,47 euros (sans compter les coûts liés à l’organisation de cette élections – salaires des fonctionnaires, etc.).

    c’est cher payé pour une élection qui a été annulée, mais c’est sans doute le prix de notre démocratie…

  4. Petite rectification…Quand les dépenses de campagne ne concernent que les moyens officiels (Affiches, professions de foi et bulletins de vote…), il n’est pas obligatoire de valider son compte de campagne par un expert comptable. Voila pourquoi le solde de mon compte est a zero, alors que j’ai dépense plus de 3000€. Aucun parti politique n’a pris en charge mes frais de campagne contrairement a Lutte Ouvriere dont la candidate n’a pas recueilli les 5% de suffrages nécessaires au remboursement de sa campagne. La question que l’on peut se poser pour ces elections qui ont ete annulées pour motif de la présence d’une liste irrégulière ayant fauté les résultats des 1er et 2nd tours, est pourquoi ne pas rembourser la totalité des candidats en lice. Puisque Mme Seeman, Mr Bafounta ou moi-même auront pu faire un score différent et peut être atteindre les 5%. Mais apparemment il y a un vide juridique et pas de jurisprudence. Autre question, Comment Monsieur Benedetti a-t-il pu dépenser plus de 40000€ et être rembourse par le contribuable? Je conclus en dénonçant les sommes astronomiques dépensées par les autres candidats en periode de crise ou l’on demande aux français de serrer la ceinture!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.