Municipales 2020 : et si EELV faisait une liste autonome à Vénissieux ?

Aie aie, que vont faire les écolos, c’est la question que tous les politiques se posent, y compris les communistes, car aujourd’hui, le groupe EELV fait partie de la majorité malgré quelques dissensions par rapport aux orientations politiques de Michèle Picard (PCF) et en février 2019 les trois élus EELV, Sandrine Perrier, Gilles Roustan et Goerges Bottex n’ont semblent-il pas apprécier les prises de décisions unilatérales de clan communiste.

Lors du conseil municipal de février 2019, les élus EELV se sont abstenus lors du vote sur le rapport aux subventions aux associations sous prétexte que dans la liste des associations bénéficiant d’une subvention aucune ne privilégie les déplacements doux.

D’ailleurs, M. Millet adjoint au logement et au développement durable, a bien compris l’importance du vote écolo, et pour essayer de satisfaire tout ce petit monde, il publie un article sur son site internet, avec un titre qui sent bon la verdure « La ville de Vénissieux en avance sur le climat…! »

Je ne sais pas si Vénissieux avance vers le climat, ce qui est certain, c’est que le PCF compte bien avancer vers les écolos afin qu’ils rejoignent la majorité pour les municipales de 2020. Et pour les attirer, il a énuméré lors du conseil municipal du 15 octobre 2019, toutes les actions nouvelles par rapport au plan climat de 2017, de quoi faire hurler de joie les écolos.

Par contre il y a un hic, car lors de son passage à Lyon le 05 septembre 2019, et fier du score de son parti aux européens, le député européen Yannick Jadot, leader d’Europe Ecologie Les Verts a réaffirmé qu’il n’y aurait « pas d’accord d’appareil au premier tour des élections municipales. » De quel accord parle t-il ?

Les écolos vénissians seraient-ils sur la même longueur d’ondes que leur chef, ou effaceront-ils d’un trait la déclaration de leur leader ou seront-ils dans la même logique que Bruno Bernard, désigné tête de liste d’Europe Ecologie les Verts pour La Métropole qui a déclaré que pour Vénissieux, « il n’y aura certainement pas d’alliance avec le PC puisque les conditions écologiques n’ont pas été réunies »

Il est clair que si les écologistes, La France Insoumise, décident de faire une liste autonome, la liste du PCF vénissian risque de ne pas passé le premier tour. Et oui, la division, çà peut marcher dans les deux sens, comme une sorte de arroseur arrosé. 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.