Nouvelle chaufferie Biomasse

Une nouvelle chaufferie biomasse devrait s’installer sur la rue Pierre Sentuc, afin de desservir le nouveau collège dont l’emplacement devrait être sur la rue de la République située entre Saint-Fons et Vénissieux, mais aussi  alimenter les futurs logements de la ZAC Parmentier de la commune voisine à Vénissieux.

Pour le vice Président de la Métropole c’est une opportunité. L’endroit est adapté car il est artificialisé. Le projet a été mis en place en concertation avec la ville de Vénissieux et la bénédiction de la municipalité de Vénissieux, les travaux devraient débuter l’année prochaine.

Selon M. Millet, adjoint communiste à la ville de Vénissieux, une chaufferie biomasse alimentée par des plaquettes forestières c’est plus écologique que le gaz qui est très carbonisé (Le Progrès). Ok c’est peut-être moins polluant mais quel est le taux de nocivité sur les habitants ?

Pourtant un article a été publié sur le site internet de France3 Grand-Est où « une cinquantaine de médecins, professionnels de santé et associations alertent via une tribune de la pollution par le chauffage au bois et les centrales biomasses à Strasbourg. Ils réclament leur arrêt et la mise en place de capteurs dans les zones industrielles. »

Toujours dans ce même article :

« 800 chercheurs du groupe d’experts intergouvenemental sur l’évolution du climat (GIEC) ont tiré la sonnette d’alarme auprès de la Commission européenne en prédisant que la filière bois pourrait entraîner une hausse de 10% des gaz à effet de serre dans les dix prochaines années. » (France3 Grand-Est)

Parmi les signataires de cette tribune cités plus haut, cela « émettrait plus de particules fines et de gaz cancérigènes – tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) – que n’importe quelle autre source, y compris le charbon ou le fuel. » (20minutes Strasbourg).

Aussitôt la nouvelle annoncée par le vice-président de la Métropole et l’interview de l’adjoint vénissian, un autre élu de la ville Farid BenMoussa, dénonce cette décision de la Métropole, et annonce qu’un certain nombre d’associations en France mettent en cause l’utilisation des chaufferies à bois, tout en précisant qu’à Vénissieux, « le nombre d’asthmatiques et de bronchiolites que n’importe où ailleurs. »

M Millet pourrait peut-être apporter quelques éclaircissements sur le taux de pollution de micro particules et non pas se contenter de dire que c’est moins polluant que le gaz !!! A moins que tous ces médecins, associations et experts se trompent ?

Qu’est ce qu’une chaufferie biomasse : : il s’agit de l’énergie produite à partir de matière organique d’origine végétale (résidus alimentaires, bois, feuilles) ou animale (cadavres d’animaux, êtres vivants du sol). Une énergie qui semble donc particulièrement intéressante en termes de ressources et qui occupe d’ailleurs la 3ème place en France parmi les énergies renouvelables. Le biomasse est une énergie qui émet peu de gaz à effet de serre et qui peut même être stockée ! Toutefois, elle ne peut être utilisée que partiellement, au risque d’avoir des effets négatifs sur l’environnement. En effet, un recours intensif entraînerait une déforestation importante et une pollution des sols et des eaux… (lire la suite de l’article sur le site quiestvert)

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.