Présidentielles 2017 : Blein votera Macron

« Je réfute tout déloyauté envers Hamon ». C’est ce qu’a déclaré Yves Blein et le tout expliqué dans une vidéo postée sur sa page FaceBook.

Lors du premier débat des législatives du 08 avril 2017, organisé par l’association France des banlieues, et à la question de M. Kessi face à son positionnement concernant Emmanuel Macron, Yves Blein a déclaré qu’il donnerait sa réponse sur son soutien ou pas au moment venu. 

Et bien on peut dire que sa réponse à la question de Mr Kessi, a été aussi rapide qu’une girouette.

Lors d’une « Lettre à ma camarade Claudie »le députe sortant a clairement précisé que pour le premier tour des présidentielles du 23 avril, il votera Emmanuel Macron. Donc après un soutien à un autre Manuel (Valls) lors des primaires socialistes, il a clairement signifié son choix pour le candidat du mouvement En Marche.

Et dans ce courrier, il apporte des  arguments plus ou moins convaincants

Selon Yves Blein

Durant 5 ans Hamon, a constamment affaibli la majorité par ses manquement […] Benoît Hamon avait failli pendant des années vis à vis des électeurs qui l’avaient élu député en 2012. Quand on vote un projet de motion de censure contre un gouvernement dirigé par un socialiste, est-on vraiment en situation de demander ensuite de la loyauté  ?

Et pour le député sortant, Emmanuel Macron est l’homme de la situation, wouah, rien que çà   :D  

la France porte à sa tête un réformateur, progressiste, audacieux, européen, qui contribue à la renforcer dans son rang et sa dignité.

L’histoire est plutôt burlesque puisque Hamon considérait comme un frondeur, voilà que Blein rejoint lui aussi le clan des frondeurs, que certains appellent même « des traîtres », le mot est fort je vous l’accorde !!!

En tout cas, suite à cette annonce sa suppléante a décidé de ne pas le suivre et à quitter le bateau Blein. Au delà de cette affaire, que va devenir l’investiture du PS donnée à M. Blein puisque le secrétaire national du PS aux élections a déclaré :

Les candidats socialistes aux législatives soutenant Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle n’auront plus l’investiture du PS.

Sur le site internet du mouvement En Marche, des élues vénissianes et une élue sainfoinarde ont déposé leur candidature pour l’investiture dans la 14 ème circonscription. Quel sera le choix de la commission des investitures ? Si le PS retire l’investiture à M. Blein, sous quelle étiquette se présentera t-il ?. L’une des autres personnes ayant candidatée sera t-elle sa suppléante ?

Il faudra encore attendre quelques semaines pour avoir les réponses à toutes ces questions.

 

L'info c'est le partage !.

9 Commentaires

  1. : merci pour votre « Encore un social traitre… »

    on croyait oublié ces pures expressions staliniennes qui ont fait les beaux jours de l’Humanité dans les années 50. Vous avez la collection entière ?

  2. « Où sont donc les rêveurs et leurs promesses vaines?
    Les hommes de partis, fomenteurs de haines,
    qui parlant d’union ne font que diviser?
    Quel pouvoir admirable a su les maîtriser? » Lord Byron

    Un pouvoir admirable, convoité mais o combien illusoire, finit toujours par avoir raison de votre engagement au service du bien commun. Mais qui sert l’intérêt général finalement aujourd’hui, sinon un peuple courageux et désabusé qu’on a manipulé à souhait.

    Comme a dit si brillamment Ruquier hier à la télé, le candidat d » »en marche » qui caracolait en tête des sondages, a été dépassé par Marine le Pen. C’est qu’à force de marcher, il a finit par choper des ampoules.

  3. Blein
    Monsieur le Député, je n’ai toujours pas entendu votre réaction sur l’affaire Bruno Le Roux qui a embauché ses enfants mineurs comme assistants parlementaires! Mais vous préférez nous enfumer « eh les mecs! Fillon-Le Pen… » #Dépité
  4. Qui de l’oeuf ou la poule est arrivé en premier?
    Qui a trahi en premier ?
    Durant 5 ans Hamon, a constamment affaibli la majorité par ses manquements, il a donc trahi en premier sous-entend Mr Blein.
    Mais il y a eu les primaires, et Hamon a gagné à la régulière, et tous devait se ranger derrière le candidat désigné.
    Et de mauvais perdants comme Valls, n’ont pas respecté la règle acceptée par tous ! ….mais respecter le règlement, c’est seulement si je gagne, si je perds, je trahirais….
    Et puis entre nous, on trahit quelqu’un qui a déjà trahi, donc c’est pas moi qui ai commencé en premier, Na na ni na nère !  !!!

    Vous écrivez : »voilà que Blein rejoint lui aussi le clan des frondeurs, que certains appellent même « des traîtres », le mot est fort je vous l’accorde » ………..donc on trahit les frondeurs, qui eux mêmes on trahi le programme de Hollande, et bien tous d’accord, c’est ça la politique.

    Je croyais que la gauche était humaniste, progressiste et honnête……….. oui mais c’était avant, bien avant DÉSIR Harlem, GUÉRINI Jean-Noël, HUCHON Jean-Paul, PUPPONI François, REBSAMEN François, CAMBADELIS Jean-Christophe, BENGUIGUI Yamina, ANDREONI Serge, ANDRIEUX Sylvie, et bien d’autres…..tous mis en examen ou condamnés..

    « Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts. »
    « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire. »

    C’est grâce à Hollande que je suis rentré en politique, à force d’entendre des fausses promesses, en voila une dernière:
     » Moi président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu’il est bon que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées. »

    Paroles, promesses, du vent, du pipeau, tiens on dirait du Macron !

  5. Quelle surprise! Le responsable de l’organisation de la primaire socialiste dans le Rhône refuse d’en respecter le résultat. Je pense que les électeurs de la primaire qui ont fait le déplacement pour exprimer des convictions apprécieront. Les français rejettent massivement la politique de François Hollande et ils doivent avoir conscience que voter pour M.Macron bien qu’il apporte un certain renouveau c’est voter une deuxième fois Hollande et accepter de voir cette politique de système qui trahit le peuple se poursuivre.
  6. Ça fait un candidat de droite déclaré en plus pour les législatives. Il était temps qu’il fasse son coming-out car ça commençait à se voir.
  7. Autrement dit le groupe des socialistes à Vénissieux, incarné par Lotfi, Pascal (pour Cécile Groleas c’est déjà fait) et tous celles et ceux qui militent fidèlement à soutenir le socialisme ou l’idée qu’ils s’en font, soutiendront la formation « En marche » et son leader Macron? J’en attends des explications autrement que les sempiternelles idées progressistes avancées ici et là, qui ne veulent rien dire sinon qu’elles participent d’une énième tentative de rallier une cause gagnée d’avance?

    A supposer que Macron remporte la présidentielle, comment entrevoyez vous l’avenir M.Blein? Faudra-t-il dissoudre le parti socialiste ou virer tous ces éléphants qui siègent rue Solférino pour le refonder? Comment espérez vous reconstruire un électorat à partir de ça et sous quelle étiquette: PSD : progressiste sociale démocrate? Centriste? Droite modérée? C’est qu’à la fin on y perd son araméen.

    La continuité et la persévérance en attendant ce grand soir si cher à François Hollande*, sont-ils à mettre sur le compte des pertes et profits en balayant d’un revers de main tout le travail accompli depuis de nombreuses années par les militants? Ne croyez-vous pas au contraire, que toutes ces vaines combines finiront par gagner l’exaspération du plus grand nombre et qu’au final iront chercher ailleurs et pourquoi pas chez les extrêmes, ce que vous n’êtes plus capable d’offrir?

    Comment votez pour vous si vous n’incarnez plus ce leadership qui vous a conduit jusqu’au marche de l’Assemblée Nationale, aidé en cela par les habitants de cette ville et d’ailleurs, je pense aux musulmans entre autres, non encartés mais proche du socialisme et de la gauche en particulier, les mêmes qui ont portés Hollande au pouvoir?

    « Quand on est socialiste, on mène une politique sociale-démocrate et quand on est au gouvernement on veille à être solidaire, assène le président. Sinon on se tient en dehors du pouvoir, dans l’opposition en attendant le grand soir. » François Hollande dans un entretien accordé au journal Le Point.

    Haro sur les frondeurs aussi, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que vous enterrez « Hamon » et que par conséquent, l’idée même de solidarité disparaît tout aussi brutalement sous la férule d’un opportunisme sans nom ou du moins celui d’un homme que la finance a crée de toutes pièces! Pauvre de nous!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.