Rythmes scolaires : C. Girard répond au communiste

Dans un article du site Le Vénissian M. Truscello, conseiller municipal communiste, avait pris pour cible certains parents d’élève et l’opposition qui selon lui aurait fait monté la tension :

Toutes les forces d’opposition municipales, de droite ou macroniste ont fait monté la tension jusqu’à des comportements irresponsables, tentant de forcer le passage, mettant en danger des enfants apeurés, agressant un livreur de passage qui n’avait rien à voir dans l’affaire, et certains slogans n’avaient plus rien à voir avec l’école, reprenant les « dégage » de leur campagne nauséabonde des dernières municipales.

La réponse de Christophe Girard (divers droite) conseiller municipal, conseiller métropolitain, ne s’est pas faite attendre, puisqu’il vient de publier un communiqué de presse dénonçant les incriminations mensongères de la section PCF de Vénissieux et demande à ce qu’un droit de réponse lui soit accordé :

Ayant été directement incriminé par la section PCF de Vénissieux dans l’article paru ce jour (14 mars) dans Le Progrès, je demande un droit de réponse. L’élu de droite déments toute implication dans les slogans entendus lors de la manifestation des parents d’élèves du 07 mars 2018 devant le parvis de l’Hôtel de ville de Vénissieux :

M. Girard, a tenu à précise que si les manifestants ont décidé de lancer quelques slogans, « Picard au Placard ou Vénissieux dictature », c’est dû au fait de l’exaspération des parents qui n’ont pas été entendus, mais surtout de n’avoir pas été reçu par Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux. D’ailleurs son adjointe à l’éducation n’a pas non plus daigné venir à leur rencontre.

Je déments officiellement et formellement pour ce qui me concerne et pour les membres de mon groupe que dans le cadre des manifestations des Parents d’élèves devant l’Hôtel de Ville demandant la concertation sur les rythmes scolaires nous ayons mené ou encouragé des slogans « dégagistes » et que nous ayons été à l’origine de quelques « insultes, provocations ou mensonges » que ce soit. Ces propos tenus par les Communistes, repris dans votre article, sont faux, mensongers et même calomnieux à notre encontre, voire diffamatoires.

De par son communiqué le conseiller municipal, et métropolitain demande à Mme Picard, de démentir publiquement les contre-vérités

Je demande donc instamment à Mme PICARD de mettre un terme à cette perverse dialectique du mensonge et de s’engager à démentir publiquement les contre-vérités qui ont été proférés par le PCF vénissian à notre encontre. »

→ Communiqué de Presse_GIRARD_14032018

Qu’en est-il aujourd’hui ? Et bien on a appris via les réseaux sociaux que la mairie invite à une réunion… le 27/03 un représentant de parents d’élèves par groupe scolaire sera reçu.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.