Salariée, six enfants et sans logement, elle va manifester devant la mairie

Cette mère de famille risque de se retrouver à la rue du jour au lendemain. Les circonstances de la vie, ont fait que cette maman, qui a en charge six enfants, va devoir quitter son logement, sans solution de relogement à très court terme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suite à une séparation avec son compagnon, son appartement a été mis en vente il y a deux mois, et dès le début, elle s’est mise à la recherche d’un logement sans se douter que les difficultés de trouver un logement allaient faire leur apparition . Malheureusement, il devient de plus en plus difficile d’accéder à un logement social, et dans le privé les exigences de salaires font que cela devient très compliqué pour se loger. 

Pourtant cette mère de famille, a un contrat en CDI et travaille actuellement dans un établissement pour personnes âgées. Elle a effectué toutes les démarches, écrit une quarantaine de lettres, contacter l’assistante sociale, et à ce jour aucune solution ne lui a été proposée.

Elle a contacté un élu de l’opposition (M. Benkélifa) qui selon elle, l’a aidé sans hésiter à faire des courriers auprès des différents bailleurs. Elle m’a précisé avoir contacté un adjoint au logement à la ville de Vénissieux, qui lui aurait répondu, qu’il n’y avait pas d’appartements de disponible du fait de la composition de sa famille, composé de six enfants.

Dernièrement elle était présente à une manifestation ou Mme le maire participait, mais la réponse de la première adjointe,a été de la renvoyer vers l’adjoint au logement, tout en lui précisant que cela fait des mois qu’elle essaye d’avoir un rendez-vous avec cet élu, cette réponse n’a pas faire réagir notre maire, qui a continué son chemin. La réponse de l’adjoint est sans équivoque, puisqu’il a souligné que le logement est saturé.

Est-ce la réponse qu’attendait cette mère de famille, de la part de nos élus, certainement pas. Certes la ville ne peut pas régler toutes les situations et demandes de logement, mais rien que le fait d’écouter cette mère aurait été un geste fort. 

Pour se faire entendre, par les autorités, son dernier recours, manifester devant la mairie le vendredi 29 mars dès 8h30, date à laquelle elle doit rendre les clés de son appartement.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.