Un agent – ingénieur – payé par la mairie au SITIV.


Mais qu’est-ce donc le Sitiv ? Pour ceux qui ne suivent pas de près l’actualité politique et économique de Vénissieux, sachons de quoi s’agit-il lorsque l’on parle du SITIV. Cet organisme est le syndicat intercommunal des technologies de l’information pour les villes, pour résumer il a en charge l’informatique des communes qui lui ont délégué une compétence. Et financé par nos impôts puisque cette société ou ce syndicat intercommunal reçoit de l’argent des communes – Venissieux, Pierre-Benite, Corbas, Grigny, Givors, Vaulx en velin, Corbas et de deux communes de la Loire : Saint-Chamond et Rive de Gier-.

Contribution totale des différentes villes en 2016 :

  • Vénissieux (PCF) : 802 893 €
  • Vaulx-en-Velin (PS) : 515 289 €
  • Givors (PCF) : 240 701 €
  • Corbas (PS) : 343 334 €
  • Grigny : 126 899 €
  • Pierre-Bénite : 185 063 €
  • Saint-Chamond : 402 491 €
  • Rive-de-Gier : 192 358 €

Selon le groupe des élus socialites et républicains, qui par la voix de M. Dureau (PS) a fait une une intervention lors du conseil municipal du 05 février 2018 :

Les foyers vénissians paient donc en moyenne chaque année une quarantaine d’euros pour financer l’informatique de la mairie.

Mais selon l’opposition de gauche, l’informatique pourrait être amélioré, en publiant par exemple les rapports complets examinés au conseil municipal.

Mais la critique ne s’arrête pas là, puisque lors du conseil municipal, il était question lors du rapport n°13 présenté par M. Gautin (PCF) adjoint aux ressources humaines, de la mise à disposition d’un agent technique au Syndicat Intercommunal des Technologies de l’Information pour les Villes (SITIV). M. Dureau est plus précis puisqu’il précise que cet agent est mis gratuitement à disposition du SITIV

La délibération que vous nous proposez permettrait à la mairie de Vénissieux de mettre gratuitement à la disposition du sitiv un agent  – un ingénieur – payé par la mairie.

En 2016, un rapport avait été aussi présenté au conseil municipal pour qu’un ingénieur soit mis à la disposition du SITIV.

Il est difficile de comprendre pourquoi la ville de Vénissieux, autorise un agent d’être à la disposition du Sitiv et comme le précise l’élu PS 

Soit le sitiv a besoin d’un ingénieur supplémentaire et il crée le poste

Mais le groupe des élus socialistes et républicains n’est pas le seul à critiquer, puisque M. Girard (Divers droite) revient sur l’élection de Mme Gicquel à la présidence du SITIV

Même l’élection de Mme Gicquel en tant que présidente de cette structure montre votre approche manipulatrice et mesquine. Il est de notoriété publique que la nomination de Mme Gicquel n’est pas due à son incomparable expertise en matière informatique, mais tout simplement à son âge !

L’opposant de droite ne parle pas de la mise à disposition de l’agent, mais  de l’immeuble Le Miroir, où le Sitiv devrait s’installer et selon l’élu des villes considèrent que les locaux envisagés sont disproportionnés :

Des dires des élus des villes opposées à leur maintien de force dans le SITIV, les locaux envisagés sont disproportionnés par rapport à aux besoins et aux moyens de la structure […] Il se dit que cette décisions incohérente, serait motivée par la nécessité de gonfler artificiellement la barre fatidique des 50% de commercialisation avant lancement de l’opération, pour que le promoteur s’engage dans sa réalisation…

Bien entendu, lors du vote de ce rapport n°13, le Groupe Pour la Victoire du Bon Sens à Vénissieux s’est abstenu et le groupe des élus socialistes et républicains a demandé que ce rapport soit retiré.

Lire les interventions de l’opposition 

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire