Vers une interdiction de la vente au public des mortiers d’artifice ?

Après l’attaque aux mortiers, du commissariat de Champigny-sur-Marne, le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il voulait interdire par une loi la vente au public des mortiers d’artifice et qu’un amendement sera soumis à discussion lors de la proposition de loi LREM sur le continuum de sécurité qui sera examinée à partir du 17 novembre par les députés. 

Pourtant l’utilisation des mortiers existent depuis un certain temps sans les gouvernements successifs prennent la décision de les interdire ou pas. Il a fallu l’attaque d’un commissariat pour que le ministre montre au créneau. Pourtant en 2019, son prédécesseur, avait demandé une analyse visant à interdire « la commercialisation des mortiers« . 

Après l’annonce du ministre de l’Intérieur, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a aussitôt publié un post sur son compte Twitter, en précisant qu’elle avait alerté le gouvernement et le préfet en juillet dernier, tout en rappelant au premier ministre que « La sécurité est l’affaire de tous : une mission régalienne en premier lieu, dans le cadre d’un partenariat actif avec les villes et les collectivités territoriales...»

Et qu’en pense M.Gautin (PCF), autre élu concerné par ces problèmes, et bien pas grand chose, car de son côté, c’est le silence total, à croire qu’il n’a que le titre mais sans la fonction ? Depuis juin 2020, il n’a rien publié sur les problèmes de sécurité à Vénissieux.  

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.