Comme en 40, voici le couvre-feu

Après l’interview du Président Macron, c’est au tour du premier ministre de donner tous les détails du couvre-feu qui entrera en vigueur le samedi 17 octobre à minuit. L’heure choisie par ceux qui gouvernent est de 21 heures à 6 heures du matin, et il faudra éviter de mettre le nez dehors, sous peine d’une amende de 135 euros et de 1 500 euros en cas de récidive.

Le premier ministre a annoncé qu’il y aura des dérogations

  • pour raison médicale ou professionnelle
  • dans le cas d’un voyage arrivant ou d’un départ après 21 heures
  • si l’on doit se rendre auprès d’un proche en situation de dépendance
  • si on doit sortir le chien.

Mais il faudra, comme lors du confinement se munir d’une attestation téléchargeable et le déplacement pour motif de travail devra s’accompagner d’un justificatif, comme une carte professionnelle. Les débits de boissons resteront fermés en journée. 

Des renforts de policiers et gendarmes sont prévues pour les contrôles.

Les fêtes privées sont aussi interdites sur tout le territoire et des mesures spécifiques pour les restaurants qui devront fermer à 21 heures et devront appliquer un protocole sanitaire limitant le nombre de clients et la fameuse règle d’un siège sur deux dans les salles.

Le télétravail peut être mise en place en concertation avec les entreprises, les salariés et syndicats.

Sur le plan économiques, des aides seront mises en place pour les entreprises et les bénéficiaires du RSA ainsi que le personnel soignant : 

  • Aides. Les entreprises perdant 50% du chiffre d’affaires bénéficieront du fonds de solidarité, contre 70% auparavant. Les prêts garantis par l’Etat sont prolongés du 31 décembre au 30 juin 2021. Les prêts directs de l’Etat sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021. Le chômage partiel sera pris en charge à 100% pour les employeurs.
  • Exonérations. Toutes les entreprises fermées administratives seront exonérées totalement de charges durant la période de couvre-feu. Les entreprises situées dans ce périmètre seront totalement exonérées de charges dès qu’elles perdront 50% du chiffre d’affaires. 
  • Primes de 150 euros pour les bénéficiaires du RSA et des APL, ainsi que 100 euros par an, versée avant la fin de l’année à 4,1 millions de foyers. Salaires. Versement anticipé des revalorisations négociées lors du Ségur de la santé. Après les 90 euros par mois versés depuis le mois de septembre, une deuxième tranche de 93 euros par mois sera versée avant la fin de l’année 2020.

 

Et voilà, y a plus qu’à prendre son mal en patience, car avec ces mesures il y aura forcément une baisse des hospitalisations et des cas Covid, reste à savoir ce qu’il adviendra après six semaines de couvre-feu, que ce soit sur le plan sanitaire ou économique.

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.