Stationnement : une habitante en colère


Lors des Assemblées Générales de quartier, des habitants ont eu l’occasion de prendre la parole afin de donner leur avis et souvent leur mécontentement face aux différents problèmes constatées dans les différents lieux de la ville, tels que l’insécurité, les incivilités, le stationnement …

J’ai récemment reçu un texte d’une habitante du quartier situé sur l’avenue Jules Guesde qui souhaitait donner son avis suite à l’article d’Expressions n°634 – du 08/11/2017 au 21/11/2017, où le thème de circulation a été évoqué lors de l’Assemblée Générale de ce quartier. Cette habitante souhaitait revenir sur les propos de Sandrine Perrier (EELV), adjointe aux déplacements urbains, la Voirie, la Propreté et le Mobilier urbain où elle avait déclaré « qu’il est encore tout à fait possible de trouver une place à Vénissieux » et Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux laisse entendre que certaines personnes utiliser leur garage comme une cave :

Si tout le monde se sert de son garage comme d’une cave, tous les véhicules vont se retrouver sur la voie publique

Texte de Claire habitante du quartier Parilly/Puisoz :

  • Tout d’abord, je m’adresse à Sandrine Perrier qui évoque une étude récente « qui montre qu’il est encore tout à fait possible de trouver une place à Vénissieux ». Il serait intéressant de partager cette étude aux Vénissians pour vraiment confirmer ses dires ! Ensuite, il est dit qu’ « il faudra peut-être changer ses habitudes, quitte à se garer à deux cents mètres de chez soi » On aimerait bien, mais le problème c’est qu’il n’y a pas de place ni à 50, ni à 200 m ! Les zones les plus proches étant le boulevard périphérique (on va pas s’y risquer) et le parking de Carrefour (faut pas exagérer).
  • Il aurait fallu faire un parc relais plus adapté et beaucoup plus grand pour éviter que les Vénissians se sacrifient pour les usagers des autres communes ! Une autre citation, cette fois-ci de Mme Le Maire, qui mérite de l’attention : « Si tout le monde se sert de son garage comme d’une cave, tous les véhicules vont se retrouver sur la voie publique ». Pour commencer, tout le monde n’a pas un garage, c’est en moyenne 60 euros supplémentaires par mois donc une dépense non négligeable. Par ailleurs, si les Vénissians sont obligés de stocker des affaires EN PLUS de leur voiture c’est parce que les logements qui sont construits sont trop petits ! (Eh oui, à Parilly, on fait de l’élevage intensif de Vénissians et on ouvre grand les bras aux bailleurs !)
  • Le stationnement payant est aussi évoqué… Alors déjà on est obligé de faire plus de 5 fois le tour du quartier pour trouver une place et en plus on va devoir payer cette place pour rentrer chez nous. Quand on se stationne 5 min (chrono) en bas de chez soi pour décharger les courses ou pour attendre qu’une place se libère, on se prend un PV de 135 euros. Dans tous les cas, c’est les Vénissians qui payent ! Dans ce cas-là, il faudrait rendre le parking de la Mairie payant. Ah non, c’est vrai que les employés de la Mairie prennent la majorité du parking, on va pas les faire payer eux ! Pour finir, on ne cesse de blâmer les Vénissians et on veut toujours faire croire qu’ils sont responsables de tous les problèmes à Vénissieux mais en fait c’est la politique de Vénissieux qui est responsable de cette situation. Continuez de bétonner, Vénissieux étouffe !!!

A titre personnel, j’emprunte souvent la piste cyclable situé sur l’avenue Jules Guesde et il est assez fréquent de trouver à certains endroits des véhicules garées sur une voie cyclable, donc il est évident qu’il existe un vrai problème de stationnement au niveau de ce quartier. L’arrivée des magasins Ikéa et LeroyMerlin, facilitera t-il le stationnement, pas sur.

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire