TCL, Gilets jaunes : des déplacements compliqués

Entre la grève des régulateurs TCL qui continue ce vendredi et le mouvement des gilets jaunes ce samedi 17 novembre, cela risque de coincer du côté des routes et sortir le soir en transport en commun, c’est encore plus compliqué.

Des rassemblements ont été annoncés dans le département du Rhône mais un seul a été déclaré à la Préfecture, et du côté de l’Etat on se demande quel impact aura ce mouvement, et du côté de la sécurité c’est un vrai casse-tête pour les autorités préfectorales.

Du côté de la Préfecture du Rhône, on joue sur la fermeté puisqu’un communiqué précise que

« Si d’éventuelles situations de blocage entraînant de graves perturbations venaient à se produire, les forces de l’ordre pourront intervenir pour rétablir l’ordre et la sécurité publics »

Et la fermeté ne semble pas avoir de limite puisque les organisateurs peuvent être mis en cause pénalement

« il est rappelé que les organisateurs et les participants des diverses manifestations pourraient voir leurs responsabilités civile et pénale engagées en cas d’accident, de troubles graves à l’ordre public ou de toute action qui mettrait en péril la sécurité des personnes et des biens, y compris celle des manifestants eux-mêmes »

Des points névralgiques risquent de subir les conséquences de ce mouvement, puisque plusieurs opérations escargots sont annoncées sur l’A7 et l’A45. Ceux qui doivent prendre l’avion, devront s’armer de patience et prendre des précautions, puisque l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry pourrait également se voir bloquer : un rendez-vous a été fixé sur place à 8h le samedi 17 novembre.

Attention au niveau du Auchan Porte des Alpes car des blocages sont annoncés ainsi qu’au centre commercial Géant Casino de Villefranche-sur-Saône 

Du côté des élus vénissians, M. Dureau PS semble être contre les Gilets Jaunes 

Un tout autre discours du côté de M. Girard, qui lui, manifestera, comme il l’avait fait contre la limitation de vitesse à 80km/h et s’en prend au Président en écrivant « Jupiter (Macron) ne fait que récolter les foudres de son mépris des Français et de son ultralibéralisme aussi fracassant pour la société qu’inhumain ».

 

Notre maire, et aucun de ses élus (es) ne se sont exprimés sur mécontentement d’une partie des français. Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, qui attaque souvent la politique du gouvernement actuel, n’a peut-être pas d’avis sur ce mouvement, quant à ses élus (es), ils tout autant silencieux. Pas de déclaration des élus de la France Insoumise ni des écolos.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.